Les plages de Kuta Beach, à Bali, infestées de déchets !

Bali, victime de son succès

bali1

L’état d’ « urgence déchets » a désormais été lancé par les autorités indonésiennes face à l’ampleur du phénomène. Véritable paradis des surfeurs avec ses plages de sable fin et ses eaux turquoises dignes des plus belles photos de voyage, les touristes du monde entier abondent régulièrement sur ces côtes indonésiennes à la recherche d’un peu de soleil et de farniente.

bali2

Mais qui dit touriste dit malheureusement bien souvent surpopulation, brouhaha et… de nombreux détritus. Si bien que les surfeurs se retrouvent aujourd’hui à surfer sur une montagne de déchets qui achèvent leur course sur les littoraux de l’île la plus touristique d’Indonésie. 

Et aujourd’hui Bali, dont la réputation paradisiaque n’est plus à faire, ne fait plus autant rêver qu’auparavant… En effet, l’archipel d’Asie du Sud-Est est désormais le deuxième producteur mondial de déchets marins après la Chine avec 1,29 million de tonnes par an jetées en mer. Rien que ça !

À LIRE :   CONCRETE : Ben Sims - OBJEKT - MYAKO
bali3

Si bien qu’en novembre, l’état d’ « urgence déchets » est décrété par les autorités le long d’une rive de six kilomètres comprenant notamment les plages de Kuta, Jimbaran et Seminyak qui ont déjà accueilli plus de 5 millions de touristes cette année.

bali4

Aujourd’hui, c’est près de 700 employés de nettoyage et 35 camions qui sillonnent quotidiennement les plages indonésiennes, ramassant une centaine de tonnes de déchets par jour… pour le plus grand bonheur des touristes toujours plus affluents…

 

FJ