Peut-on VRAIMENT sortir de la Friendzone ?

La Friendzone, votre pire ennemi ?

friendzone

S’il y a bien un sujet qui met tout le monde d’accord c’est bien la Friendzone. Quelles que soient nos orientations sexuelles, politiques ou musicales on a tous connu ça. Ce moment où dans ta tête, ton ou ta meilleur(e) pote devient beaucoup plus intéressant.e à tes yeux mais que bizarrement pour cette personne là, rien n’a changé. Ce moment où les échanges de messages deviennent une torture et où tu crèves de lui avouer tes sentiments. C’est mignon mais en général, la réponse est cruelle. « Tu es comme un frère pour moi« , « Je te vois pas comme ça moi, t’es ma pote quoi » « Je suis désolé(e) si j’ai pu te laisser penser quoi que ce soit. Amis ? » Là en général t’as envie de l’insulter ainsi que l’intégralité de son arbre généalogique, mais tu l’aimes aussi beaucoup, alors tu finiras par lui répondre « Je déconnais bien sûr, je sais pas à quoi je pensais » alors qu’on sait tous à quoi tu pensais mouhahaha.

Mais ne tirons peut être pas la sonnette d’alarme trop vite. Comme toute relation, la Friendzone contient plusieurs catégories. Des niveaux qui vous permettent de savoir si c’est vraiment IMPOSSIBLE d’en sortir, ou si, avec un peu de chance et beaucoup d’alcool, votre pote pourrait reconsidérer la chose.

Catégorie 1 : Le compte de fée 

Vous vous aimez mutuellement mais vous ne le savez pas. L’un pense que l’autre ne ressent pas la même chose et n’ose donc pas faire le premier pas de peur de risquer de gâcher vos années d’amitié. C’est la meilleure catégorie. Tout ce que vous devez faire c’est foncer, un soir bourré si vous avez besoin de ça, ou pendant un moment fort genre devant la finale du Bachelor ou le match Rhône-Alpes-Auvergne contre Bourgogne-Franche-Comté. Le problème, c’est que cette catégorie est aussi la plus difficile à reconnaître et que la seule manière de le savoir, c’est de se lancer et là, ça peut vous amener à la catégorie 2 ou pire… la 3.

Catégorie 2 : Miskine

Vous êtes un peu la personne qu’il/elle garde de côté au cas où il/elle trouverait mieux. Cette catégorie c’est celle où bourré(e), votre pote va vous laisser imaginer toutes les choses qui pourraient se passer, peut être même oser vous embrasser ou en tout cas vous faire passer un message plus que clair sur l’évolution éventuelle de votre relation mais qui, quelques heures plus tard, sera sur le canapé en train de rouler des énormes pelles à un/une sombre inconnu.e avec qui il/elle finira par sortir.

Catégorie 3 : R.I.P

Là, c’est chaud. En fait, vous lui avez déjà plus ou moins dit ou suggéré qu’elle vous intéressait sauf qu’il/elle ne veut RIEN savoir. Enfin, surtout, votre pote prétend ne rien comprendre. Ce sont des râteaux plein de douceur mais qui vous enterrent un peu plus à chaque fois. Là, en gros, c’est quasiment impossible de lui faire changer d’avis sur vous, mais impossible n’est pas français donc ne perdons pas espoir, réduisons le juste un petit peu parce que c’est chaud quand même.

À LIRE :   Skatopia, le paradis des skateurs existe vraiment !
friendzone

Maintenant que vous savez où vous vous situez, il serait peut être de temps de faire quelque chose. Pour commencer, il faut que vous preniez un peu de distance. Etonnant qu’il faille prendre de la distance pour se rapprocher et sortir de la Friendzone, mais ce n’est pas la question. Moins votre ami(e) vous verra, plus vous lui manquerez et plus vous augmenterez vos chances. L’idée c’est de lui faire passer le message suivant : votre vie est GENIALE et vous n’avez pas BESOIN de lui ou d’elle. Ensuite, quand vous vous décidez enfin à lui accorder un peu de temps, soyez très très détaché. On part sur un café de 10 minutes toutes les 3 semaines parce que vous avez autre chose à faire. Vous laissez l’autre payer, ne lui souriez pas, jamais. En fait il faut que vous deveniez imblairable. Vous annulez tous les rendez-vous que vous prenez pour un marathon « South Park » ou simplement pour participer à The Voice. L’idée c’est qu’il faut également rendre ce pote ++ jaloux. Pour cela, on pensera par exemple à avoir une relation sexuelle avec un membre de sa famille. Plus il est proche d’elle/de lui mieux c’est.  Enfin, il est important que vous preniez le pouvoir en déconsidérant totalement cette personne. Si elle vous parle de son nouveau crush vous rigolez et vous lui mettez une énorme gifle. Quand elle vous donne son avis sur quelque chose vous le notez sur un bout de papier et le brûler devant elle. Cette personne doit se sentir comme une merde pour vous regarder comme un héros des temps modernes. Ensuite, un soir vous lui bourrez la gueule et vous lui faîtes une déclaration d’amourmais détachée hein. Vous pouvez même finir en beauté en plaçant cette même personne dans la même Friendzone parce que vous avez un modjo de folie et qu’en fait elle vous plait plus du tout.

Bien sûr, cet article est HUMORISTIQUE et à ne pas prendre au pied de la lettre. Pour tous conseils on vous suggère de vous tourner vers le professionnel de la question comme Alexandre Cormont, « Alex » pour les intimes. Vous allez voir c’est une gifle de savoir, un bain de connaissances, un concentré de culture.

Sinon, vous faîtes comme tout le monde et vous allez sur Tinder. 

Publicités