Pourquoi on me rappelle jamais après un premier rendez-vous Tinder ?

Je crois que Tinder c’est vraiment pas pour moi.

tinder

Comme tout le monde, il m’est arrivé de télécharger une application de rencontre pour passer le temps, me faire draguer et éventuellement rencontrer l’homme de ma vie, mais vite fait. Le problème c’est que si en général par échanges de messages le courant passe hyper bien, dès que le premier rendez-vous arrive après je me prends une tornade. Oui parce-qu’à ce niveau-là c’est plus un vent, c’est littéralement un concentré d’éléments naturels que je me prends en pleine gueule. Alors, à défaut de pleurer et de me dire que je trouverai jamais personne j’ai décidé de vous partager mes expériences. Si ça peut aider certain ou certaines d’entre vous c’est déjà ça.

La première fois que j’ai téléchargé Tinder j’étais comme une dingue, je me disais « sur je vais rencontrer un mec« , ahh la naïveté. Les premières heures d’utilisation étaient assez productives, je matchais plus vite que mon ombre et avais décidé de placer la barre haute. Mon profil était à mon image, j’ai pas essayé de me faire passer pour une bombe latine, mais j’avoue que sur les 5 photos, 3 dataient du moment de ma vie où j’avais été la plus mince. Première erreur j’imagine. Bref, je vous passe les détails mais au bout de deux jours un méga beau mec m’envoie un supermatch. On finit par s’échanger quelques messages puis il prend mon numéro et pendant 4 jours on est 24h/24 en contactvirtuel. Facebook, Texto toussa on ne se lâche pas. Au bout du quatrième jour il se décide à me proposer d’aller boire un verre. Je dis oui, mais je suis dans un état de stress ultime.

Le jour-j je m’habille comme d’habitude, j’essaye de faire un effort mais j’avoue qu’avec un peu de recul, j’ai pas sorti ma meilleure tenue, ni coiffure. Deuxième erreur. On se retrouve dans un bar pas loin de chez moi, il est détendu, moi pas du tout, donc je me mets à boire et le laisse parler. Je descends ma première pinte à vitesse grand V, le courant passe plutôt bien et quand il part aux toilettes j’envoie un message à ma colocataire – si tu lis ça je te fais des bisous ma belle – en lui disant que je suis amoureuse. Avant même qu’elle ait le temps de me répondre « Calme toi » il revient. Quand il s’aperçoit que j’ai déjà fini ma bière il me dit « Putain j’ai jamais rencontré de fille qui boit plus vite que moi« . Ni une ni deux, je me dis que si je peux me démarquer, c’est comme ça. Alors j’y vais, je passe en mode samedi soiron est lundi il est 21h30 – et je picole, je fais tout pour toujours finir mon verre avant lui. Le problème c’est qu’avec rien dans le ventre je commence sérieusement à être bourrée. Troisième erreur. Au bout de la quatrième pinte, il m’embrasse. Je suis très contente mais j’ai aussi une envie pressante … de vomir. Alors que mon oeil gauche regarde le sol et mon oeil droit le plafond, il me dit « On y va, je dois me lever tôt demain« . Il me propose de me ramener chez moi, je décline sans hésitation. Là, j’ai la galette au bord des lèves. Et c’est reparti pour le bisous. J’en peux plus je veux juste rentrer. Une fois arrivée chez moi, je dégueule, je suis complètement bourrée et une idée merveilleuse me traverse l’esprit. Lui envoyer une photo de moi en disant « Bien rentrée » . Cinquième erreur. Après cet échange de message unilatéral et ce rendez-vous dont je me rappelle à peine, il ne m’a plus jamais rappelé, répondu vaguement aux messages les jours suivants. Puis j’ai laissé tombé.

À LIRE :   Galèrienne girl : Cette pote pour qui la vie est un calvaire

Après cette expérience fort décevante, je décide de supprimer mon compte. Je me « plonge » dans le travail. Je finis par rencontrer un mec, autrement que sur une appli et on fini par se séparer après 3 mois. Là, rebelotte, j’ai besoin d’affection et de toutes ces conneries donc je replonge. Et c’est reparti, je me créé un nouveau compte. Bon cette fois-ci je ne répète pas les mêmes erreurs et ne mets que 2 photos de moi super bien foutue et 3 autres qui reflètent à la perfection mon physique actuel.

Tinder

Je rencontre un dénommé Axelc’est son vrai nom + il sait que je bosse chez Openminded = je sens que je vais regretter cet article haha. Le courant passe super bien. Le mec est mignon mais c’est pas le Brad Pitt du premier rendez-vous, il est super cultivé, drôle, il à l’air gentil. Bref, j’adore. De son côté, je lui fais à peu près le même effet puisqu’il me dit qu’il n’a jamais autant eu envie de voir une fille qu’il avait rencontré sur Tinder, qu’on a trop de points en communs blablablabla. Au bout de trois jours on décide de se voir, on se donne rendez vous. Sauf que le lendemain monsieur me dit que ça fait trop loin pour lui que ce serait cool si on arrivait à se voir avant. Donc là, je lui dis qu’on peut prendre un café entre midi et deux mardi.

ERREUR FATALE.

On se voit donc mardi à 13h30 pour un café. Le matin, je suis en retard pour le boulot donc pas le temps de m’habiller, je sors encore moins bien fringuée que quand je ne fais aucun effort. J’ai une sale gueule et même pas le temps de rectifier ça avec les produits magiques de type fond de teint. Je me dis YOLO le mec est cool s’il s’arrête à ça c’est que c’est un con. Je croyais pas si bien dire. On se voit, la conversation tourne autour de la musique, il me fait découvrir des sons, on rigole un peu, mais la gêne est là, et bien là ! Au bout d’une heure on règle, chacun sa part. Très bien, vive l’égalité des sexes. Au moment de partir la bise est de mise et quand je lui dis « on se voit vendredi« , il me répond de son air le plus hautain « haha ouais c’est ça« . Puis il s’en va.

Vous vous doutez bien que je ne l’ai jamais revu. Pire encore, contrairement au n°1 dont j’ai respecté l’anonymat, AXEL a décidé de carrément pas me répondre.

Du coup, j’ai encore une fois supprimé l’application et j’ai rencontré trois semaines plus tard un mec super avec qui je suis toujours en ce moment. Non je déconne je suis toujours célibataire putain.