Le côté obscur du tatouage : Alexander Grim et ses chef-d’oeuvres XXL

Alexander Grim : Bigger than life

alexander_grim_openminded-3

Si enfants, on avait peur du noir, à l’âge adulte, on se découvre une fascination pour le côté obscur. Le blackwork, le style de tatouage le plus sombre, est une ode à notre part de mystère, entre horreur, rock’n’roll et séduction. Lorsqu’on évoque les cadors de cette discipline, le nom d’Alexander Grim va forcément venir sur le tapis. Reconnu comme un maître incontesté de l’encre la plus obscure, cet artiste russe est bien plus qu’un tatoueur.

alexander_grim_openminded-11

En effet, il se sert de ses clients comme de vraies toiles, étalant son travail chiadé sur toute la surface du corps. Pas de demi-mesure chez l’artiste : son bestiaire fantastique court le long des dos, s’agite sur les hanches et plus si affinités. Les animaux de prédilections d’Alexander font partis du peuple de la nuit ou des profondeurs, à longues ailes ou tentacules.

alexander_grim_openminded-10

Parfois, ce sont des créatures fantastiques issues de mythologies plus ou moins exotiques, avec la mort en tête. Tout en fioritures et détails, ils exercent une vraie fascination sur les amateurs d’art corporel. Le russe ne lésine pas sur l’opacité, à la limite du chaotique, et ses œuvres massives sont toujours extrêmement audacieuses. Après tout, c’est le propre des grands artistes de faire les choses en grand …

alexander_grim_openminded-2 alexander_grim_openminded-4 alexander_grim_openminded-5 alexander_grim_openminded-6 alexander_grim_openminded-7 alexander_grim_openminded-8 alexander_grim_openminded-9 alexander_grim_openminded-12 alexander_grim_openminded-13 alexander_grim_openminded-14 alexander_grim_openminded-15 alexander_grim_openminded-16 alexander_grim_openminded-1

https://www.instagram.com/alexandergrim/

Jen Ripper