Une maison close ouvre ses portes en Allemagne, ses occupantes sont des poupées sexuelles

Les poupées, le futur du marché sexuel ?

Développé au Japon, le concept de maisons closes peuplé de poupées en silicone a récemment ouvert à Dortmund, après avoir déjà conquis Barcelone. Fondé par Everlyn Schwarz, une allemande de 29 ans, Bordoll propose les services de 12 poupées, toutes importées d’Asie à 2000€ pièce et toutes différentes pour plaire à la plus large clientèle. Classées selon leur poids, couleur des yeux et des cheveux, taille du vagin, de l’anus et de la bouche, les poupées ravissent les clients, tellement que la favorite a depuis été remplacée car n’a pas survécu à sa trop grande utilisation.

À LIRE :   Le presque horoscope du mardi 29 mai 2018
maison close maison close maison close

Depuis son ouverture, la maison close ne désemplit pas d’hommes d’âges et de professions variés. Une poupée est réservée en moyenne 12 fois par jour, pour 50€ la demi-heure ou 80€ l’heure, dans des chambres aux multiples décors fantasmés. Si les hommes franchissent la porte la première fois par curiosité, 70% d’entre eux reviennent, certains accompagnés par leur femme qui les attend dans la voiture. On te laisse faire ton propre avis sur ce nouveau genre de maisons closes.

maison close maison close

 

Publicités