La forêt amazonienne et sa biodiversité hors du commun

La forêt amazonienne se meurt à petit feu

Couvrant une superficie de 5,5 millions de kilomètres carrés sur huit pays, la forêt amazonienne, communément appelée le poumon de la Terre, est la plus grande forêt au monde et possède la plus importante biodiversité sur Terre. Nommée Amazonie par l’explorateur Orellana lors de sa rencontre avec la tribu Tapuyas, les guerriers masculins arborant de longues jupes d’herbe et de longs cheveux évoquèrent chez l’aventurier les Amazones de la légende grecque antique, où ces femmes guerrières belles et conquérantes.

forêt forêt

Aujourd’hui, alors que plus de 20% de l’oxygène mondial est produit par cette jungle tentaculaire, la déforestation continue de détruire son écosystème. Aujourd’hui, un quart de la forêt a d’ores et déjà été rasée pour ses arbres précieux ou pour accéder à son sol très riche afin d’y établir une agriculture intensive. Autant te dire que chaque jour, les exploitations agricoles et minières gagnent du terrain au détriment de la faune, la flore et des quelques tribus qui résistent encore et toujours à l’envahisseur. De plus, le président brésilien a décidé d’abroger durant l’année 2017 le statut de réserve naturelle d’une partie de la forêt, ouvrant ainsi la porte à quatre millions d’hectares qui seront tôt ou tard exploités par des entreprises peu scrupuleuses de soucis environnementaux.

À LIRE :   Pose tes RTT pour l’ Into the woods festival !
forêt forêt

A l’inverse, des ONG tentent d’endiguer ce fléau. Conservation International a décidé de lancer le plus grand projet de reforestation au monde. Pour reboiser l’Amazonie, 73 millions d’arbres seront plantés, un chiffre énorme mais qui ne représente que 0,005% de la superficie totale de la forêt. Une initiative néanmoins indispensable pour la survie de la forêt amazonienne.

forêt forêt