Récit bien réel d’un apéro tout nu et d’une folle soirée

Ce genre de week end surprenant…

soiree

Comme chaque vendredi avec le staff on prend un “petit apéro” pour fêter la fin de semaine.  Ce soir là, on organisait une soirée dans une boite connue de Paris alors le petit apéro a vite pris l’allure d’une session d’entraînement intensif.

le-xeme-rue-de-mazagran

Le Xème Paris

A peine sortie de ce premier apéro je rejoins d’autres amis, je vous épargne les détails ça serait bien trop long et bien trop alcoolisé pour être intéressant.Une fois le pre-game terminé, on part pour le club.

open-minded-party

La soirée se passe tranquillement lorsqu’un personnage hors du commun fait son apparition. Il ne souhaite pas que l’on révèle son identité mais je peux vous dire que grâce à lui mon weekend a pris une toute autre tournure. Je le vois interagir avec les gens sans trop m’y intéresser mais je vois bien qu’il dégage quelque chose de spécial. On se retrouve en after ensemble mais là, encore une fois, nos chemins ne font que se croiser.

Fatigué je décide de rentrer chez moi. Il faisait chaud, la vie battait son plein, il devait être quelque chose comme 13h. A peine descendu, j’entends mon nom; je me retourne, c’est alors qu’il me demande ce que je fais. Blasé je lui réponds que je rentre chez moi dans une contrée lointaine. Il me propose alors d’aller dormir sur son canapé. J’ai pas vraiment réfléchi, j’étais dans un état de fatigue bien trop avancé pour refuser, et je dois avouer que j’étais intrigué.

apero-tout-nu

Après une petite “nuit” de sommeil, je me réveille et entends des voix dans la pièce d’à côté. Il était là sans avoir dormi avec une amie à discuter. Il me regarde me demande si j’ai bien dormi et ce que je fais après. Rien de prévu, pourquoi  ?

Sans préliminaire, il me propose un apéro tout nu. Je lui demande de répéter, ce qu’il fait sans plus d’émotion… Je le regarde, lui annonce que c’est pas mon délire, que je ne me suis jamais mis nu en public. Néanmoins, je respecte complètement ce qu’ils font, je peux concevoir la démarche mais de là à le faire…. Il me dit que c’est dans un lieu atypique que c’est pas tous les jours que l’on peut faire ce genre d’expérience… Je réfléchis et me dis que c’est mon weekend d’anniversaire et si je ne le fais pas maintenant quand est-ce que je vais le faire ?! Peut être jamais… Pour moi toutes les conditions étaient réunies pour dépasser mes limites.

Mais je n’étais pas au bout de mes surprises puisque qu’il m’annonce que la soirée ne ferait que commencer par ce drôle d’apéro, ensuite nous irons au fin fond de l’Essonne rejoindre une rave party dans un fort militaire abandonné. Mais là encore ce n’est pas comme on pourrait imaginer une free party ou des centaines de personnes peuvent débarquer avec l’info, apparemment là il fallait connaître certaines personnes. J’accepte sans hésiter car ça me parlait déjà plus que l’apéro tout nu.

Après quelques verres nous décidons de rejoindre ce fameux apéro, je n’étais pas des plus confiants mais j’étais quand même excité de découvrir à quel point les gens jouaient le jeu et ce que l’on pouvait ressentir.
Une fois arrivé devant la porte du squat, on sonne et on nous ouvre. C’était une sorte de parking abandonné tout retapé. On nous indique que l’apéro se passait au dernier étage. La pression montait mais je ne pouvais plus faire demi tour.

À LIRE :   Excited Night, l'évènement à ne pas manquer

apero-tout-nu1
Il y avait une sorte de vestiaire, je ne réfléchis pas plus que ça je me déshabille en serrant un peu les dents mais je le fais comme si j’avais fait ça toute ma vie pour ne pas avoir l’air plus ridicule qu’un autre mais aussi pour que la suite se passe du mieux possible. Me voila nu je rentre d’un pas décidé dans cette pièce peu éclairée mais suffisamment pour que ca ne fasse pas glauque. Il y avait de quoi boire et de quoi manger et tout un tas de personnes nues, de la musique mais aussi une table de Ping-Pong .

Je me suis étonné à parler aux gens avec une grande facilité, le contact s’est fait très facilement. Intérieurement, je me disais on est tous dans la même merde. On est tous face à notre corps et au corps de l’autre avec ses qualités et ses défauts. Une fois que l’on accepte le corps de l’autre, on arrive aussi à accepter son corps ou inversement je ne sais pas.

apero-tout-nu3

J’ai rencontré des personnes intéressantes, il y avait des hommes et des femmes et pour plusieurs personnes c’était la première fois ce qui m’a un peu réconforté je dois l’avouer.
C’était agréable d’être nu, surtout que l’on était en période de canicule. Je me sentais bien voire privilégié de pouvoir profiter de la chaleur et de passer une soirée avec des personnes cools et intéressantes sans préjugé possible.

apero-tout-nu2

L’apéro se termine et nous décidons de partir pour la rave party, mon pote avait déjà quitté l’apéro j’ai couru jusqu’à l’entré, il montait dans le Uber. Je n’avais pas eu le temps de finir de m’habiller, j’ai sauté dans la voiture comme pieds nu chaussure et veste à la main. Après 50 euro de taxi dépensé, nous arrivons à ce qui devait être proche de la rave mais c’était sans compter sur notre sens de l’orientation et de l’organisation.

taxi

Après deux heures de marche dans la forêt et d’émotion en tout genre, on arrive enfin dans le fameux fort abandonné.

rave-party

Le lieu est tout en pierre avec des galeries bien fraîches et de nombreuses salles abandonnées. Il y a deux salles occupées par des sound system. Ça été une soirée des plus agréables, tout le monde se connaissait et la confiance régnait. Pour l’histoire j’avais perdu mon téléphone dans la forêt en arrivant et quelques heures plus tard il a été trouvé et rapporté. Belle expérience.

rave-party

Une fois la soirée terminée nous avons rejoint la gare la plus proche et nous sommes rentrés, ah, non je suis rentré car c’était sur le chemin mais mon pote lui a continué dans une autre soirée underground.

 

Pépito