Medellin, une histoire colombienne dans les débris de la guerre

L’histoire de la Colombie à l’honneur

A Medellin, deuxième ville de Colombie après Bogota, les traces de sang demeurent à jamais dans les mémoires. Pendant des années le pays est devenu un théâtre de violences au coeur de guérillas sanglantes, de trafics de drogue, et de conflits armés, qui ont plongé la société dans un chaos sanglant.

medellin

A l’heure où la situation se calme, les Abattoirs de Toulouse rendent hommage à la civilisation colombienne en présentant l’exposition qui aura lieu jusqu’au au 21 janvier 2018, « Medellin, une histoire colombienne », montrant un autre visage des habitants de ce pays si riche en création, doté d’une profonde empreinte culturelle, mais vivant les guerres. L’exposition débute par une question existentielle : « Que signifie être un ­artiste dans un contexte de guerre civile ?« .  Une question posée par Annabelle Ténèze, directrice des Abattoirs, qui a pour objectif de faire découvrir des artistes partagés entre leurs pinceaux et leurs armes, et qui témoigne de l’importance des oeuvres en temps de guerre.

 « Les artistes délivrent ici des visions à la fois politiques et ­esthétiques du conflit », résume Nydia Gutierrez, conservatrice en chef du Musée d’Antioquia, à ­Medellin, et co-commissaire.

medellin medellin

L’exposition parcoure le temps, des années 50 à aujourd’hui, racontant l’histoire des conflits, ses racines, ses évolutions, et l’actuelle situation, qui s’inscrit dans la volonté du peuple de faire valoir la paix au sein du pays. L’histoire a l’odeur de la mort. L’héritage colonial a façonné un contexte politique, religieux et économique, dominé par de fortes inégalités sociales, le racisme, l’injustice et la répression.

À LIRE :   Utilisateurs d'UberPop, Heetch, Djump... Tremblez !

« Les artistes délivrent ici des visions à la fois politiques et ­esthétiques du conflit », dit Nydia Gutierrez, conservatrice en chef du Musée d’Antioquia, à ­Medellin, et co-commissaire.

Enveloppés dans un cercle vicieux, les habitants du pays ont été confrontés à des fragilités qui détruisent leurs quotidiens : exploitation des terres et des ressources naturelles. Ainsi, les paysans ont été forcés de vendre leurs terres à de grands propriétaires. Cette situation catastrophique a mené à une organisation armée de la part des paysans, et la ville a fini par se transformer en zone de milices et de guérillas poussant de nombreux habitants à l’exode : une spirale infernale où régnait la violence.

Pour plus d’infos, on te file le lien de l’expo !

medellin

medellin medellin medellin medellin medellin

Plus d’informations :