Matthieu Soudet invente en images son monde onirique peuplé de nymphes

Une vision chimérique de femmes nues plongées en pleine nature

A l’âge de 9 ans, Matthieu Soudet reçoit un appareil photo de la part de son père. Dans sa Normandie natale, il  capture en premier lieu la nature, et n’a depuis jamais reposé le boitier. A 25 ans aujourd’hui, il assemble paysage, nature morte et nudité dans un monde imagé peuplé de mystérieuses créatures. 

Matthieu Soudet Matthieu Soudet

Dans des forêts, lacs ou mares, le photographe met en scène ses modèles dans un décor apocalyptique, mais surtout fortement cinématographique. Consciencieux mais aussi adepte de la part d’improvisation sur chaque shooting, il explique le déroulement de ses sessions photographiques au média Artistup : « La plupart du temps je suis seul, en fin de journée quand les lumières sont les plus belles, je me contente de repérer les futurs décors. Ensuite, je prévois une journée avec un modèle, je me fixe une zone avec les points d’intérêts que j’ai pu remarquer lors de mon repérage et j’y retourne pour faire les images, avec une idée de ce que je vais y faire mais qui reste assez vague, je me laisse porter par l’endroit, l’ambiance (météo et lumière) et les personnes qui sont avec moi. »

À LIRE :   Le saut à l'élastique le plus haut du monde : à qui le défi ?
Matthieu Soudet Matthieu Soudet Matthieu Soudet Matthieu Soudet matthieu_soudet Matthieu Soudet Matthieu Soudet matthieu_soudet Matthieu Soudet Matthieu Soudet matthieu-soudet-couv

 

Plus d’informations : Site Matthieu Soudet