Ça va pédaler dur à Paris avec les vélos partagés de chez Ofo !

Un sérieux concurrent à Vélib débarque bientôt !

Tu rentres de soirée non pas en Uber (faut pas déconner t’es pauvre) mais en Vélib. Là le parcours du combattant commence…Ayant à peu près plus d’alcool que d’eau dans le corps, tu luttes pour décrocher un vélo de la ****** de borne, le numéro 6 t’a pas porté bonheur cette fois-ci…La selle est bloquée trop haute, plus qu’à éviter de faire une chute de barrique comme on dit. Tu pédales et arrive ensuite sans encombre près de chez toi, mais la borne près de chez toi a comme par hasard été fermée, et te voilà à chercher pendant 30 minutes une autre borne de disponible pour déposer l’épave. Bref, tu rentres chez toi tellement vénère que tu dors pas et maudis les vélos.

vélo

Pour te réconcilier avec les vélos à Paris, la start-up chinoise Ofo débarque en France début 2018. Ce nouveau concept de vélo partagé est simple, on le prend n’importe où et on le dépose n’importe où également. Armé de ton smartphone, tu regardes sur la carte du quartier les vélos à disposition autour de toi, tu te diriges vers le plus proche et clique sur ton téléphone sur l’emplacement et le système anti-vol s’ouvre, c’est parti ! Sans abonnement, ce vélo se veut simple d’accès avec un prix à la durée d’utilisation.

À LIRE :   La journée internationale des râleurs, un putain d'événement le 28 février !
vélo vélo

Ofo, lancé en 2014 à Pékin, pédale à vive allure et avale sur son passage les parts de marchés. D’abord imaginé pour faciliter les déplacements sur le campus d’une université, le groupe est désormais implanté dans 180 villes, et bientôt Paris ! Bref, plus d’excuse pour pas rentrer de soirée en vélo, et le déposer devant chez toi par pure flemme !