Burger addicts : pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Le burger est une invention divine mais parfois, ça part en couille.

burger

Le 13 octobre, c’est la journée internationale du burger. L’occasion de t’en mettre plein la panse sans éprouver aucune culpabilité.

Pour la petite* histoire, les premières origines du burger remontent au 12ème siècle, en Mongolie. À L’époque, Genghis Khan (1155-1227) décide de conquérir le monde. Pour se faire, lui et son armée de cavaliers se déplacent avec des petits poney et passent parfois des journées entières sans s’arrêter pour manger. Ils prennent alors une habitude : celle de transporter de la viande hachée de la placer sous la selle pour pouvoir manger la viande d’une seule main. En 1238, Khubilai Khan, le petit fils de Gengis Khan envahit Moscou. C’est comme ça que les Russes découvrent pour la première fois, la viande hachée. Ils décident d’appeler ça le « steak tartare » – tartare signifiant Mongols en russe. Au fil du temps et des voyages de ses messieurs les colonisateurs, le steak tartare s’est agrémenté d’oignons et d’oeuf cru. Rapidement, toute l’Europe en raffole, particulièrement les Allemands. Là tu te dis, mon dieu qu’il est con ça fait 10 minutes qu’il nous parle de l’histoire du tartare dans un article sur le burger. T’as à moitié raison. Je suis un peu con ET le burger et le tartare sont liés. 

Je vais essayer d’être plus rapide, donc essayez de suivre. Mi-19ème siècle, les Allemands veulent découvrir l’Amérique. Dans les bateaux qui les y emmènent on mange du tartare. Sauf que la compagnie est américaine et les bateaux d’Hamburg. Du coup, c’est que du love, ils s’échangent les recettes et finissent par proposer de la viande hachée mais salée, mélangée avec des oignons et de la chapelure. New York décide d’officialiser cette union en proposant sur le port de NYC des stands qui vendent du « steak cuit dans le style de Hambourg »

On va faire un gros saut dans l’histoire parce que j’ai faim. Les burgers deviennent la madeleine de Proust des immigrants Allemands et un signe d’adaptation aux Etats Unis. Ensuite : McDonald, mondialisation, obésité dans le monde, Kim Kardashian, burgers en veux-tu en voilà et enfin LE 13 octobre : journée internationale du burger. On est loin du steak tartare à la Mongolienne. Maintenant, c’est des burgers au chocolat, au crabe, aux asticots, au bacon, à l’avocat, des burgers avec du pain de campagne, d’autres avec du pain brioché, du sésame, des galettes de riz, des pâtes, des donuts. BREF. Ca part dans tous les sens – photos ci-bas à l’appui.

Alors, en cette sainte journée, s’il te plait, revenons ensemble vers les basiques en se restreignant à deux choix : le choix historique soit, du steak haché que tu manges à une main dans le métro ou le deuxième, un burger tout court. Simplement ! 

PS : Si tu penses que l’histoire du burger c’est pas ça bah c’est pas ma faute, c’est lui : Club-Sandwich.net

* Désolé d’avoir mytho.

 

burger burger burger burger burger burger burger burger