La mystérieuse street artiste de Montmartre

Paris, cette énigme…

Paris restera à jamais un véritable mystère, et lorsque le street art parvient jusqu’aux rues, la plus belle ville du monde s’émerveille. « Ça monte hein ?», ce n’est pas la meilleure manière pour aborder quelqu’un. Pourtant à Montmartre, cette phrase écrite à la craie par une mystérieuse street artiste, fait aujourd’hui partie du patrimoine du quartier. Comme de nombreuses créations, cela commence par une histoire. En mars dernier Achbé, ou Claudie pour les intimes, fume une clope devant chez elle, tout en se foutant de la gueule des touristes fatigués par les pentes à monter. Quelques minutes plus tard, celle-ci a une soudaine envie, se munit d’une craie, et l’histoire commence.

À LIRE :   Les New-Yorkais décomplexés d'Arlene Gottfried
montmartre

A partir de ce moment, cette conceptrice-rédactrice en freelance se met à écrire ses pensés sur le bitume parisien, chaque jour. « Ces bouchers qui ont une bonne bidoche » pour son boucher de quartier, « Ces combattants qui font de nous des êtres livres », cri du cœur adressé à sa libraire préférée, « Craie ton bonheur », ou encore le célèbre « Simone s’éteint. Les femmes restent en Veil. ». Et tellement d’autres petits mots, laissés aux quatre coins des rues, et qui résonnent comme un sentiment d’espoir.

montmartre montmartre montmartre montmartre montmartre montmartre

On te file son Instagram !