Mon week-end street art à Amsterdam

Un art de rue discret mais vivace dans la capitale hollandaise

Ayant eu la chance de gagner un week-end sur le thème de l’art urbain à Amsterdam, je vous relate en images ce court road trip sur les pas du street art, et vous épargne les photographies de mes « oeuvres d’art » graffées lors d’un workshop.

Le centre ville, préservé par le patrimoine mondial de l’UNESCO, se fait discret et n’expose que quelques oeuvres. Si même pour changer la couleur d’une porte, il faut effectuer une demande, tu comprends alors que s’approprier un pan de mur demande du temps et des autorisations. Mais rien n’est impossible, la preuve avec le duo The London Police et leur mur massif envahi de leurs personnages caractéristiques ronds et souriants, The LADS. 

À LIRE :   Du street art entre poésie et violence avec Fintan Magee
Amsterdam
The London Police
Amsterdam
L’artiste français C215 inspiré par la famille Addams
Amsterdam
Œuvres cachées à l’intérieur de la O.D Gallery

A l’opposé, l’art urbain fleurit à NDSM, ancien chantier naval reconverti en lieu incontournable underground de la création artistique. Les anciens hangars ont gardé leur cachet d’antan et se sont vus réappropriés par une scène artistique diversifiée et énergique ! Avant l’ouverture en 2018 d’un musée du street art, Kobra a peint sur une surface de 240 mètres une Anne Frank souriante, un joli clin d’oeil kaléidoscopique à la ville d’Amsterdam qui deviendra au fil des années un passage obligé des amateurs d’art de rue !

Amsterdam
Kobra
Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam Amsterdam

Photos tous droits réservés : Solenn Cordroc’h