Notre humble sélection des meilleurs coffeeshops d’Amsterdam

Vous allez à Amsterdam ? Alors vous allez adorer cet article.

coffeeshopps

Les Pays-Bas, vous y pensez depuis un moment mais n’avez jamais franchi le pas ? Pourtant, sur le papier tout est fait pour vous : on y mange bien, les clubs sont cool et les gens sympas. Dernier petit détail, la weed est légale depuis 1976. Pour la petite histoire, c’est depuis cette année-là, qu’une loi avait officiellement établie une distinction entre drogues douces et dures. Adoptant une politique de « tolérance » pour les drogues douces et donc par la suite, une légalisation de la weed « récréative ». À Amsterdam par exemple, il existe environ 165 coffeeshops soit 1 coffeeshop pour  4,907 habitants. Mais attention, tous ne vous offriront pas la même prestation. Il existe, comme toute ville touristique, des grosses arnaques et des lieux à ne louper sous aucun prétexte. Voici une liste de quelques petites pépites de ce genre. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les mentionner en commentaire.

GREY AREAOude Leliestraat 2, 1015 AW, Amsterdam

Lorsque Snoop Dogg passe à Amsterdam, c’est là-bas qu’il va. Pourquoi ? Parce-que GREY AREA c’est l’incontournable coffeeshop d’Amsterdam. Véritable pionnier, il s’adresse particulièrement aux connaisseurs et aux aguerris en matière de weed (spécialement : Silver Bubble, Grey Haze, Evergrey, Greybone, Grey Scout Cookies et Grey Mist Crystal). Et ce, depuis maintenant 20 ans. Le lieu est d’ailleurs marqué par toutes ces années par des autocollants postés sur l’ensemble de la devanture et l’intérieur du shop. Dedans la décoration oscille entre un style industriel et punk. Bref, c’est simple, efficace et très pointu.

coffeeshopps

BULLDOG, THE FIRSTOudezijds Voorburgwal 90, 1012 GJ Amsterdam

Bulldog, c’est un peu la chaîne dédiée aux coffeshoops, aux bars, aux restaurants, aux boutiques cadeaux d’Amsterdamils ont commencé leur activité avec un sex shop en 1975. Si on déconseille en général d’y aller car c’est très très touristique, une de leur adresse semble avoir réussi à rester digne de confiance : « Bulldog, the first« . Là-bas, l’ambiance est détendue, la weed est bonne et on peut la fumer tranquillement en terrasse. Après, on suggère quand même de ne pas vous y rendre en pleine saison car il risque d’y avoir un peu de monde. 

À LIRE :   De school, club incontournable d’Amsterdam
coffeeshopps

KASHMIRJan Pieter Heijestraat 82, 1053 GM Amsterdam  

Ouvert en décembre 1997, Kashmir est un « DJ café » et un coffeeshop au décor oriental très dépaysant où on se rend pour chiller, prendre une bière, fumer un petit joint et écouter de la musique. Celle-ci est en général plutôt relaxante, douce même si elle peut, à tout moment, dériver vers un quelque chose d’un peu plus psychédélique ou hip hop, une fois la nuit tombée. Chaque soir, le line up change et il arrive même que les sets fassent place aux concerts lives. Ils ont d’ailleurs remporté le prix du meilleur « DJ café » d’Amsterdam. Un coffeshop un peu différent !

weed

KATSU, Eerste van der Helststraat 70, 1072 NZ Amsterdam

Dans cet ancien quartier résidentiel complètement « hipsterisé » par la tornade Airbnb, Katsu règne quasi en maîtreson nom signifie d’ailleurs « véritable gagnant » en japonais. Malgré les changements du quartier, l’ouverture de nouveaux concept stores, de restaurants végétariens et autres cafés ethniques, le coffeeshoop est resté, plus que jamais, fidèle à lui même. Très appréciés des locaux, chez Katsu, on peut fumer près d’une trentaine de variétés différentes (Attention à la black widow là-bas elle assomme), manger des bonnes sucreries, boire des jus de fruits et écouter du reggae, du rythm’blues pour partager un véritable moment de convivialité. Une bonne adresse si vous voulez vraiment vous poser, réfléchir au monde, à votre existence toussa.