L’Albanie, le poumon vert de la weed en Europe

Un combat quotidien entre forces de l’ordre et petits producteurs ruraux

Le plus gros producteur de cannabis en Europe est avec grande surprise l’Albanie. Depuis la fin des années 1990, les albanais ont flairé le bon filon en se lançant dans le business de l’herbe verte, pour essayer tant bien que mal d’entériner une grande pauvreté et faute de meilleures solutions d’emploi. Exporté principalement en Italie, un kilo de weed coûte entre 100 et 200€ en Albanie et augmente considérablement pour atteindre les 1500€ une fois passée la frontière italienne; encore faut-il déjouer la surveillance des forces de l’ordre.

Albanie
Exemple de saisie dans un local de la police albanaise

Si les gouvernements albanais et italiens essaient de contre-attaquer à coups de vidéos spectaculaires depuis des hélicoptères et vedettes surpuissantes, le combat semble perdu d’avance face à un business vert florissant. Contre la corruption et la pauvreté, le cannabis semble être la meilleure solution qu’a trouvé le peuple albanais, faute de mieux. Cultivant dans les montagnes isolées de l’Albanie, les paysans et autres petits producteurs construisent jour après jour ce nouveau poumon vert de l’Europe. Inutile de préciser que les repérages par hélicoptères se soldent souvent par des échecs, incapables de repérer les petites plantations bien cachées dans les forêts.

Albanie
La police albanaise brûle des plants de cannabis
Albanie

A part des petites saisies, le gouvernement albanais est bien loin de sa saisie spectaculaire en 2014 à Lazarat dans le sud du pays. Cette « ville du cannabis » fût complètement démantelée et vidée de son herbe après 5 jours de siège. Plus de 70 tonnes de cannabis fûrent saisis, un chiffre considérable pour un petit village, et une action coup de poing présentée comme la fierté de la sécurité intérieure albanaise, seulement quelques jours avant l’ouverture des négociations d’adhésion à l’Union Européenne.

Depuis, certains policiers acceptent de fermer les yeux en échange de quelques pièces pour les petites plantations. La production autrefois concentrée à Lazarat s’est dispersée dans tous les recoins du pays, et son essor est aujourd’hui incontrôlable. Le combat de David contre Goliath ne fait que commencer…

Albanie
Exemple de saisie dans un local de la police albanaise

Alors que la moitié des habitants survivent avec 5€ par jour, les plus chanceux immigrent tandis que les plus pauvres ne voient d’alternative plus lucrative que la culture du cannabis. Conscients d’alimenter les pouvoirs de la mafia albanaise, les producteurs ruraux pensent avant tout à leur survie quotidienne en usant de leur main verte.