Ishoku Hada : nouvelle mode nippone ultra-colorée et incompréhensible

Quand la mode japonaise n’a vraiment plus de limites ça donne les Ishoku Hada

On ne va pas juger ouvertement mais avouez quand même que ça a de quoi vous faire levez les sourcils. On en a vu pourtant des tendances fashion surprenantes en provenance de Tokyo, des « Lolita » en tout genre, aux « Yamanba » en passant par les « Fairy Kei », plus rien ne pouvait nous faire peur. Et puis sont arrivées les « Ishoku Hada ».

Ishoku Hada Ishoku Hada

Encore peu représentée pour le moment, cette nouvelle mode de rue a été initiée par la jeune Miyako, DJ, otaku et modèle aimant le latex, le kawaii et le hentai. Le principe : peindre entièrement son corps d’une couleur unique, couvrir avec des vêtements tout aussi flashy, moulants et si possible très (trop) courts et parfaire l’ensemble avec un maquillage bien voyant et une perruque (ou une teinture) surréaliste. Ne pas oublier naturellement les accessoires, cela va de soi.

À LIRE :   Tout Court Moi
Ishoku Hada

La question qui se pose, c’est comment les Japonaises en sont-elles arrivées là ? Et bien tout simplement (enfin, c’est vite dit, il fallait quand même y penser) en reprenant les codes vestimentaires de certains personnages tout droit sortis des animés et jeux vidéo. D’où le nom « Ishoku Hada » qui signifie, vous vous en doutiez un peu maintenant, « peau unique ».

Ishoku Hada

Attention cependant, l’instigatrice de la tendance insiste bien sur le fait qu’il ne s’agit pas là d’un mode de vie, voué à devenir mainstream, mais plutôt une nouvelle façon de faire du cosplay. Car l’objectif, en plus de bien s’afficher dans la rue, est de ressembler et surtout de se sentir comme un personnage venu d’une galaxy far far away… On vous laisse seul juge.

Ishoku Hada

 

Ishoku Hada Ishoku Hada