Nychos, le Docteur Maboul du street art

Un cours de dissection artistique avec Nychos

Basé à Vienne, aucune information ne confirme si l’artiste Nychos a échoué en médecine, ou s’il excellait au jeu du Docteur Maboul. Force est de constater que l’autrichien dénotte dans le paysage de l’art urbain avec ses fresques décalées, véritables planches anatomiques.

Nychos Nychos

Embrassant aussi bien les animaux, humains ou personnages de la culture populaire, Nychos dissèque minutieusement par ses pinceaux le corps écartelé de Dark Vador, Barbie ou des tortues Ninja. Sur chaque peinture, la lisse enveloppe corporelle se craquelle en deux puis laisse entrevoir un labyrinthe d’organes, incroyablement détaillé.

Nychos Nychos Nychos Nychos

Ce souci du détail anatomique intrigue, Nychos aurait donc une connaissance accrue sur le corps humain et ses entrailles. Inspiré en effet par l’imagerie médicale des rayons X, son obsession organique lui provient de sa famille, adepte de la chasse. Depuis tout petit, Nychos a la tête dans les viscères. Avant l’âge de 10 ans, il tomba nez à nez avec un cadavre d’agneau en décomposition, et se fit mordre par un sanglier sauvage, ceci explique cela… Morbide et loufoque, son art donne la chair de poule et un malicieux sourire aux lèvres.

À LIRE :   SHOES UP te parle de l'édition limitée de Common Dust
Nychos Nychos Nychos

Plus d’informations sur son travail :

Instragram

Facebook