Jacqueline Secor célèbre la beauté du sexe féminin

Le vagin, partie intégrante de la nature

Diversity of Nature est une série de peintures réalisée par Jacqueline Secor. Des peintures à l’aquarelle représentant des sexes féminins, pour ne pas dire plus spécifiquement, des vulves. Ses œuvres sont un outils d’expression et de révolte face aux critiques et aux pressions que l’on inflige trop souvent aux femmes et à leur corps. Des pressions que les femmes s’infligent même toutes seules, et ça a été le cas de Jacqueline.

sexe

Jacqueline Secor a une histoire assez particulière qu’il est important d’expliquer afin de comprendre d’où est venu son désir de peindre des vulves. Sa série de peintures poétiques et intrigantes, a vu le jour suite à une trouble de dysmorphie corporelle qu’elle a contracté alors qu’elle était membre de l’église de Jesus Christ des Sains des Derniers Jours et membre de la communauté mormone de l’Utah.

Elle était totalement obsédée par son corps qu’elle examinait en permanence, jusqu’au point de ne plus se reconnaître. Un trouble obsessionnel qu’elle réussi à surmonter après s’être fait aider et après avoir quitter la communauté mormone. La peinture a aussi été un remède très efficace. 

Elle explique que le système mormon exerçait une oppression systématique sur les femmes au sein de l’église et c’est ce qui a énormément influencé son art. Elle voit sa série comme un acte de résistance contre le jugement et le sentiment d’impuissance en tant que femme.

Les idées reçues dans la société mormone à laquelle elle appartenait, sont une des cause de son obsession pour son corps. Des idées selon lesquelles les femmes doivent se conformer à une définition vraiment étroite de la perfection. De là, sont nées ses peintures de vagins.

À LIRE :   L'orgasme féminin superbement photographié par Albert Pocej
sexe

Diversity of Nature créée un espace dépourvu de toutes comparaisons et fait l’éloge de la sexualité féminine parfois tabou. Secor apporte une vision décomplexée de la vulve. En choisissant de peindre des vagins, elle n’essaye pas de les mettre en valeur ou de les rendre plus beaux qu’ils ne le sont : elle montre juste qu’ils sont une partie intégrante de la nature à laquelle nous appartenons : une beauté et une force à ne pas cacher.

Très simplement, l’artiste américaine peint des vagins ornés d’éléments végétaux tels que des plantes grimpantes, des fleurs, des ailes de papillons. Des aquarelles comme symbole de la puissance et de la beauté du sexe féminin. Chaque représentation de vagin est différente, une manière de souligner le fait que la perfection n’existe pas mais que chaque sexe est unique et beau.

sexe sexe sexe sexe sexe

Les peintures de Jacqueline Secor on été affichées lors de l’expo She Inspires à la galerie The Untitled Space à New York : une expo axée sur l’autonomisation féminine. Elle fait aussi partie de l’exposition Recycle 2017 présentée au Brooklyn Waterfront Artists Coalition. 

En attendant tu peux retrouver l’intégralité de ses peintures sur son site internet ou sur son instagram.