Un road trip au Japon

Un Japon hors de Tokyo et des sentiers battus

Si Tokyo est une formidable première approche pour s’immerger dans la culture nippone, la capitale est un monde à part et ne reflète pas entièrement la beauté sauvage du Japon. Si les touristes apprécient le triptyque Tokyo-Kyoto-Hiroshima, il serait bien dommage de ne pas s’échapper des villes et apprécier la splendeur de la province, immergé en pleine nature et connecté à un Japon plus traditionnel. Alors prends ton sac, ton pass qui te permet de voyager illimité à bord des trains (le Japan Rail Pass coûte un peu plus de 200€ pour 7 jours, mais il est vite rentable en sachant qu’un seul trajet Tokyo-Kyoto coûte plus de 100€), et embarque dans un road trip hors des sentiers battus au pays du soleil-levant ! 

 

Tottori

Japon

Nous ne sommes pas sur les dunes du Pyla ni en plein désert du Sahara, face à la mer du Japon s’étend à perte d’horizon les plus grandes dunes japonaises. Tel un aventurier, on gravit la dune pieds nus pour observer depuis le sommet les chameaux et sportifs en parapente et sandboard.

Japon Japon Japon

 

Magome et Tsumago

Japon

On enfile ses baskets pour une randonnée de 7,7 kilomètres reliant deux villages traditionnels préservés aux charmantes maisons de bois. Nommée la Nakasendo, elle était l’une des cinq grandes routes reliant Tokyo à Kyoto. Aujourd’hui, la promenade met en exergue une certaine éloge de la lenteur, à travers des paysages forestiers zigzaguant entre les rizières.

À LIRE :   J'ai décidé de passer les trois derniers jours de l'année bourré.
Japon Japon Japon

 

Nara

Japon

La première capitale du Japon est une paisible halte pour les amoureux des animaux. Le parc, accessible à seulement 10 minutes de marche de la gare, s’étend sur plusieurs kilomètres et dénote pour ses curieux habitants. Considérés comme les messagers de Dieu, quelques 1000 daims ont élu domicile entre les 36 temples et se laissent caresser entre deux quêtes de friandises.

Japon Japon Japon

 

Naoshima

Japon

Naoshima n’était plus qu’une île désertée, survivant péniblement grâce à l’industrie de la pêche. En 1990, un homme d’affaires décida d’installer sa collection d’art sur l’île, attiré par le sublime écrin naturel de l’archipel. Depuis, Naoshima a trouvé une seconde jeunesse, en devenant l’étape essentielle des amateurs d’art moderne et contemporain. Niki de St Phalle, Basquiat, Warhol, Kusama, les artistes japonais et étrangers ont investi l’îlot de leurs oeuvres dans des musées ou galeries à ciel ouvert. Les impressionnantes collections s’apprécie au rythme de vie lent des 3000 habitants. Quoi de plus plaisant que d’enfourcher son vélo, s’abreuver d’art près des plages, puis admirer le coucher de soleil avant de déguster des sashimis, puis direction le lit ?

Japon Japon Japon

 

 

Article et photos tous droits réservés : Solenn Cordroc’h