Graffiti old school et techniques mixtes pour l’artiste OneMizer

Des morceaux de rue s’invitent dans les oeuvres du street artiste OneMizer.

S’inspirer des grands serait la clé pour réussir une carrière de street artiste ? Seul l’avenir de Cyril aka OneMizer nous le dira, mais ce dont nous sommes certains, c’est que son art est très apprécié. Entre bombe aérosol, feutre de peinture et pochoirs, le street artiste ne perd pas le Nord et fait revivre une époque et un style pictural complètement made in 90’s.

onemizer

Cyril grandit en Afrique où il découvre la peinture à l’aube du 21ème siècle. Lorsqu’il repart pour la France, c’est avec une palette d’aquarelle qu’il s’installe devant les fenêtres de papier blanc qu’il rempli avec minutie et imagination. « Campagnard » comme il se définit lui-même, il découvre la bombe de peinture aérosol en recouvrant les palissades de la voie ferrée voisine de sa grande maison familiale. Pour Cyril, c’est le spot rêvé car si personne ne passe, personne ne vient le ralentir ou l’empêcher de peindre des jours entiers. Prochaine étape quasiment obligatoire dans le graffiti : le vandale. Si OneMizer pose son blaz un peu partout à l’arrache, il ne s’y attachera pas vraiment, préférant prendre son temps pour réaliser une pièce avec minutie et goût plutôt que la rapidité d’action.

À LIRE :   J'ai décidé de passer les trois derniers jours de l'année bourré.

En 2006 à Paris, OneMizer commence des études d’art à l’école MJM Graphic Design, sans être finalement si motivé que ça. Il part et se perfectionne dans le graffiti en allant sur le terrain, à la rencontre des autres artistes urbains ! Et voilà, il devient un artiste au style frais, coloré et dynamique qui rappelle agréablement les premières heures du graffiti new yorkais.

On retrouve de nombreuses caractéristiques de l’esthétique urbaine des années 90, comme par exemple le lettrage arrondi appelé « bubble« , la fameuse étiquette « Hello My Name Is« , les personnages de comics de la culture populaire, l’accumulation d’éléments figuratifs ou de mots, les différents styles d’écritures que l’on retrouvait sur les murs taggés dans les rues etc. D’ailleurs, en récupérant des morceaux de palissades qu’il peint, OneMizer fait directement un clin d’oeil aux murs en question !

Le mélange d’art brut, naïf et populaire donne aux oeuvres de OneMizer une aura ultra-positive qui donne envie d’avoir, nous aussi, ces morceaux de murs chez nous !

onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer onemizer

Retrouvez OneMizer sur Facebook et sur le site de la Galerie Montmartre qui le représente.

Publicités