L’épanouissement sexuel féminin, ce n’est pas pour tout de suite

Mauvaise connaissance de soi, trop de boulot : libido à zéro

Les femmes atteindraient le plein épanouissement sexuel plus tard que les hommes. 36 ans serait l’âge auquel elles atteindraient la jouissance. Mais que peuvent être les raisons de cette tardive plénitude ?

epanouissement

Et non, ce n’est pas, comme on le pense, à l’adolescence qu’on a notre orgasme le plus intense !  Selon une recherche menée par Naturel Cycles, relayée par le journal The Independent, les femmes atteindraient le plein épanouissement sexuel au cours de la trentaine. Les premières raisons seraient que les hommes ont une confiance en eux plus importante, et connaissent mieux leurs corps. Lorsque les femmes sont plus jeunes, elles sont moins sûr d’elles, doutent de leurs corps et de leurs capacités à satisfaire leurs partenaires. D’après le sondage, 86 % des femmes de 36 ans se sentent sexuellement attrayantes et ont, sous la couette, une activité plus intense que les plus jeunes.

D’autres facteurs font entraves au plaisir sexuel. Les exigences qu’impose un métier en feraient partie. La société dans laquelle nous vivons, inflige un rythme intense. On est, du coup, plus fatigués. Cette fatigue provoque un manque d’implication et d’envie, ce qui transforme l’acte en une contrainte. La concurrence boulot-libido est devenue un véritable phénomène de société. De plus, les femmes ont besoin d’être détendues pour avoir un rapport sexuel, contrairement aux hommes. Pour eux, l’acte est un moment de détente en soi. C’est l’étude qui le dit.

À LIRE :   La prostitution moderne: le monde de la passe à l'ère numérique
epanouissement

Témoignage

D’après les propos recueillis par la rédaction Elle.fr, une certaine Valérie n’aurait eu son premier orgasme qu’à 35 ans avec une femme, sa voisine. Son mari est très occupé par son travail. Elle se sent seule. En plus, elle est peu sûr d’elle. Un soir, alors que son mari n’est pas là, sa voisine vient se réfugier chez elle, car elle a oublié ses clefs. Elle lui explique son mal-être : elle n’a jamais ressenti de plaisir au cours d’un rapport sexuel. C’est à ce moment que la situation bascule. Après cet événement, Valérie prend confiance en elle, et quitte son mari.

« Les mois qui ont suivi ont été infernaux et délicieux à la fois. Infernaux à force de me triturer les méninges pour tenter de comprendre qui j’étais, et ce que je voulais faire de moi. Délicieux, parce que je savais que ce qui s’était ouvert en moi cette nuit-là ne se refermerait jamais » a-t-elle affirmé.

Alors les filles, si vous n’êtes pas épanouis au lit, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Prenez le temps de connaître votre intimité, soyez détendues et disponibles ! Ne vous précipitez pas. Et au cours de la trentaine, quand vous serez enfin bien dans votre peau, dans votre boulot et dans votre couple, vous atteindrez enfin votre épanouissement sexuel !