Le tatouage au trait fin et naturel de Mentat Gamze

Le rouge et le noir revisités en tatouages

Mentat Gamze étudiait la philologie allemande (étude d’un langage à partir d’écrits, chacun son truc) à l’université de Hacettepe, en Turquie, puis, en enchaînant des boulots dans la vente, la gestion des achats et le commerce, elle se rend compte qu’elle préférerait créer et vendre ses propres créations.

Mentat Gamze

Elle démissionne alors de son job pour se consacrer uniquement à la création graphique, plus particulièrement au tatouage. Même si elle n’y connaissait rien. Elle définit les traits qui caractérisent son univers après quelques mois de galères, des traits noirs fins et minimalistes et toujours ce même point rouge.

Mentat Gamze

 Le choix du rouge n’est pas un hasard pour Mentat Gamze, qui, pour elle, symbolise l’espoir, dont elle à eu besoin pour se lancer à son compteSes clients, en plus d’avoir le sentiment d’appartenir à un certain « club », s’approprient le sens de ce point rouge à leur manière, devenu la marque de fabrique de Mentat.

Mentat Gamze

 Et on peut dire que ça cartonne pas mal pour Mentat, un peu plus de deux ans après son premier tatouage, on compte plus de 50 000 followers sur Instagram, avec qui elle partage ses dernières créations faites dans son propre studio, à Istanbul. Elle tourne pas mal en Europe, et vit aujourd’hui de son art.

Mentat Gamze

Mentat Gamze

Pour plus d’infos sur son travail : Mentat Gamze

Toutes les photos proviennent de l’Instagram de Mentat Gamze.