Le GUD, groupe extrémiste, squat un immeuble à Lyon

Un squat réservé aux « Français de souches »

Depuis mercredi dernier, le groupe d’extrême droite, Groupe Union Défense (le GUD), squatte un immeuble de la Presqu’île à Lyon. Ces logements seraient inoccupés et appartiendraient à EDF.

squat

La motivation de ce groupe ? Proposer un lieu d’accueil pour les Français dans le besoin. Ce mouvement, baptisé « Bastion social », serait même en train de créer leur propre association. Ils devraient déposer leur statut à la préfecture dans les prochains jours.

Des motivations discriminatoires 

« Les Français dans le besoin sont trop souvent délaissés par l’État et les associations préféreraient apporter leur soutien aux étrangers » affirme Steven Bissuel, porte-parole et vice-président du GUD Lyon. Des propos soutenus par le mouvement Bastion social. D’après France Info, l’objectif de ce squat serait en effet de renverser cette « supposée inégalité et d’aider les nôtres avant les autres ».

Des propos totalement discriminatoires qui pourraient engendrer une montée de haine et provoquer des manifestations, surtout dans un contexte assez tendu après la présence de l’extrême droite au second tour de la Présidentielle de 2017.

À LIRE :   Comment je n'ai jamais eu de meuf

Ce groupuscule d’extrême droite radicale recréé à Lyon en 2011, est une filiale du mouvement étudiant parisien d’Assas.  Il est déjà connu par la justice pour ses actions violentes. Souvenez-vous, des militants avaient été mis en examen pour violences en réunion « en raison de l’appartenance d’une des victimes à une race ou une ethnie ». Des antécédents qui pourraient nuire à la création de ce mouvement, mais aussi à l’avenir du groupe.

Heureusement, il se pourrait que leur installation définitive dans le squat soit compromise (totalement compréhensible !!). La mairie de Lyon envisage en effet une procédure d’expulsion. Mais, les militants ont bien l’intention de résister. Et en cas d’expulsion, ils affirment qu’ils ouvriront un nouveau squat. Histoire à suivre