Wat Rong Khun : le temple de Thaïlande à la limite du surréel

Un temple miroitant de blanc pour honorer le roi Rama IX de Thaïlande.

thailande
Envie de voir un endroit à la fois beau, étrange, majestueux et dérangeant ? Direction le Wat Rong Khun, qui signifie « temple blanc » en thaïlandais, et que l’on peut aussi appeler The White Temple. Dans cet édifice religieux en construction depuis 1997, les symboles du bouddhisme sont à l’honneur, de même que la teinte blanche.
thailande
C’est là toute la grandeur du temple blanc… Immaculé, silencieux… l’espace se fait reposant mais aussi inquiétant. La faute aux mains qui sortent de terre. Mais à l’intérieur, la pop culture se reconnaît sur les murs avec des clins d’oeil à Spiderman, Batman ou encore Matrix. Kitsch ? Bien évidemment.
thailande
Le Wat Rong Khun situé dans la province de Chiang Rai en Thaïlande n’est pas un temple comme les autres, d’où cette kitschitude qui peut en ressortir. Le complexe « religieux » est une idée et une réalisation de Chalermchai Kositpipat, un artiste contemporain originaire de la ville où se trouve le temple blanc. La construction de ce complexe qui comprendra d’ici 2070 – toujours plus neuf bâtiments dont une galerie d’art est une manière pour l’artiste de rendre hommage à l’actuel roi de Thaïlande, Rama IX.
thailande
Le blanc symbolise la pureté dans la religion bouddhiste, de même que les miroirs utilisés un peu partout évoquent la réflexion de l’illumination. Les formes et symboles du bouddhisme sont peints, sculptés et dessinés au fil du temple, pour créer une sorte de Paradis sur Terre. Le tout, imaginé par l’artiste bien sûr 😉
thailande

Depuis sa construction, le Wat Rong Khun est l’attraction touristique la plus rentable et la plus populaire de Chiang Rai en Thaïlande.

À LIRE :   Au diable la mer, voici les lacs où vous passerez vos prochaines vacances