Un pas de plus vers l’acceptation de l’homosexualité en Inde

Une gay pride pour célébrer la diversité

En avril dernier se tenait la Awadh Queer Pride à Lucknow, l’une des plus anciennes villes d’Inde. Si cette marche n’est pas la première du pays, elles ne sont pas non plus légion et se comptent sur les mains.

homosexualité homosexualité

En Inde, les homosexuels sont discriminés, et jugés comme des criminels. En effet, l’article 377 du code pénal indien rédigé par les britanniques en 1860, stipule : « Quiconque a volontairement une relation charnelle contre l’ordre de la nature avec un homme, une femme ou un animal, sera puni de prison à vie, ou d’un emprisonnement allant jusqu’à dix ans, et sera aussi redevable d’une amende. » En 2016, le gouvernement indien a décidé de réexaminé l’article, mais le changement social prendra du temps.

À LIRE :   Ces restaurants complètement insolites d'Europe
homosexualité homosexualité

En attendant à Lucknow, jadis l’épicentre de la culture gay, 300 personnes ont participé à un événement historique, la première gay pride. L’organisateur Darvesh Singh Yadvendra a confié au site indien Scroll que la marche tenait à célébrer la diversité de genre et à manifester contre les discriminations et le harcèlement.

homosexualité homosexualité