Appel au boycott du porno

La première ville australienne porn free ?

En octobre dernier, le maire de Toowoomba dans l’Est de l’Australie, rassemblait 200 personnes curieux de connaître son nouveau combat. Paul Antonio exposait ainsi son idée de devenir la première ville sans contenus pornographiques. En remettant la consultation de contenus X, les citoyens aspirent à lutter contre la violence genrée et les stéréotypes véhiculés par l’industrie, dégradant l’image de la femme. Néanmoins, les magasins pour adultes, bordels et clubs de strip-tease de Toomwoomba n’ont pas vocation à fermer leurs portes.

porno porno

Selon la vidéo de promotion diffusée sur la page Facebook, seulement likée par 447 likes pour 100 000 habitants, la pornographie n’a pas sa place et entache les bonnes relations. Elle entrainerait également la violence, la solitude, a les mêmes effets sur le cerveau que la cocaine, détruit la famille, blesse le partenaire et tue le vrai amour.

porno

Un combat de titans pour une idée précoce qui ne fait pas l’unanimité des citoyens.