Mon road-trip au Québec était vraiment un beau bordel

Tu kiffes le Québec ? je te raconte mon voyage !

Après une première escapade dans les douces et plates contrées normandes, me voici de nouveau partie pour de nouvelles aventures. Cette fois-ci, c’est au Québec que j’ai décidé de poser mes valises pour quelques jours teintés de Canada Goose, de MoonBoots et de chocolat chaud à la Chartreuse. Oui, il y fait malheureusement plus froid qu’en Normandie mes chers amis. – 40 degré pour un mois de janvier, c’est comment dire, classique ? 

Voyage de départ

Wahou, je suis à l’aéroport. Contrairement à mes covoiturages ou à mes trains, je suis généralement en avance, ce qui ne manque pas de me surprendre. Bon, ok, j’ai oublié ma brosse à dent, mon masque de beautey pour les pieys #posey, et mon cache-nez. Je suis fin prête pour la grosse dizaine d’heures de vol que je m’apprête à traverser, sachant que j’ai le mal de l’air. Une fois arrivée dans un aéroport clairement similaire au premier, mais pas du tout au même endroit, je me rends dans un diner aussi triste que le sex-appeal des Québecoises avec leur accent. À couper au couteau, comme mon tartare d’ailleurs. Mon Air B&B est plutôt cool, à ce que vous pouvez voir sur la photographie précédente ! Oh, ça va…. N’auriez-vous pas fait la même chose si votre budget vous le permettait ? Ah, navrée. Bref. Magnifique étang gelé, où trône tel un flambeau le beau drapeau canadien.

quebec
Moi à l’aéroport
quebec
Au « diner »
quebec
Devant le lac gelé

Premier jour : 1 engelure.

Mais au prix de quel bonheur ? Celui de marcher le long de l’eau, le nez au vent – glacial – et le regard perdu à l’horizon d’un pont. La pause chocolat chaud-Chartreuse – oui, j’en garde toujours une flasque sur moi, ça sert – était de rigueur, et fût d’un intense réconfort. C’est reparti pour quelques heures dans un centre commercial où je croise un squelette de T-Rex devant chez H&M. C’est bin weird, lo… Puis je vais au Musée des Beaux Arts de Montréal, stylé, bien pensé et surtout bien chauffé.

À LIRE :   Que révèle votre photo de profil Tinder ?
quebec
Sur les quais près d’un pont
quebec
Au centre commercial
quebec
Devant le Musée des Beaux Arts de Montréal

Deuxième jour : 2 engelures.

Le paysage enneigé surmonté du panneau « Québecoise » était absolument, magnifiquement et incroyablement beau. Tout comme la Poutine dégustée pour le goûter – oui, ils sont bizarres ces québécois ! – qui me plâtre l’estomac de gras, de gras et de gras. Cela dit, je m’en fous. J’ai une Canada Goose, moi. Je passerai sur l’espèce de bâtiment inutile sur lequel je suis tombée à mon retour en direction de Montréal… encore plus de weird avec cette soucoupe volante.

quebec quebec

Troisième jour : 4 engelures.

Mon téléphone était en rade ce jour-là, le froid y étant pour beaucoup… de ce fait malheureusement, je n’ai qu’une seule photo à vous montrer. Celle du balcon d’où j’ai pu admirer une fois de plus, un paysage enneigé à couper le souffle. Rien à voir avec la Normandie, putain.

quebec
Le paysage enneigé, wahou !

Quatrième jour : 3 engelures mais un orteil en moins.

Plus d’iPhone, plus de petit orteil droit, et plus de sac à dos North Face. On me l’a volé le matin même, à un arrêt de bus. Certainement les bûcherons du coin ont-ils cru trouver dans ce sac North Face des objets de valeurs à revendre pour renouveler leur stock de bois hivernal. Eh bin, ils ont eu raison, ces cons. Résultat : je me casse en ferry en direction de la Floride, là où les gens se baladent en tong et en boardshort sans pression. Et forcément, sur la route, j’ai fait un coucou à la Statue de la Liberté ! Et ouaiiiiis, bébé !

quebec
Moi, trop belle, devant la Statue de la Liberté. Le meilleur pour la fin !

Voilà, j’ai passé une semaine au Québec.
Merci à mon talentueux et adorable pote Maël grâce à qui j’ai pu voyager tout en restant sur mon canapé, devant les Marseillais.
Prochaine destination : Berlin – oui, je sais, c’était avant Montréal mais petit imprévu – !

Vive la Poutine, mais pas Poutine ! 
<3
Elisa Barbier