Niue, petit paradis perdu en plein Pacifique sud

Petite île assaillie de tous les côtés par l’océan

Ça se prononce « Niou Hé » et c’est un peu comme un grand plateau rocheux posé délicatement sur la surface bleue de l’eau. Niue est ce qu’on appelle une île corallienne, et elle ne dispose d’aucun lagon, c’est-à-dire de barrière protectrice atténuant la force de l’eau sur les plages. Alors les vagues y sont un peu violentes par moments, ce qui n’empêche tout de même pas d’approcher en bateau (encore heureux). Tu accosteras dans la baie d’Alofi, capitale du pays. Si le relief près des côtes est plutôt escarpé, notamment en raison des nombreuses grottes et cavernes qui forment la base de l’île, une fois que tu auras posé le pied sur le plancher des vaches tu seras tranquille. L’île en elle-même est un grand espace à la végétation verdoyante qui tranche avec l’eau cristalline.

niue niue

1 600 habitants répartis sur 260 km², ça fait de la place pour courir partout. Et sous le climat tropical de l’océan Pacifique Sud, tu seras plus souvent dehors qu’à l’intérieur (on te le souhaite en tout cas). Sauf si tu y vas pendant la saison des pluies évidemment, qui dure de novembre à avril. Pendant cette période il arrive parfois que des cyclones s’approchent des côtes. En 2004 beaucoup d’infrastructures avaient été détruites à cause des vents violents et le Canada avait beaucoup aidé à la reconstruction. Donc si tu es canadien n’hésite pas à le dire en arrivant, les habitants auront tout de suite un avis positif de toi.

À LIRE :   La grande barrière de corail : le paradis en Australie !
niue niue

Si tu aimes la plongée n’oublie surtout pas ton matériel ! La faune et la flore de Niue sont la principale richesse de l’île, puisque le tourisme est encore sous exploité. Ben oui, la majorité des natifs de l’île ayant émigré vers la Nouvelle-Zélande, il ne reste plus beaucoup de monde pour gérer les touristes (1 600 personnes ce serait assez, mais certains ont d’autres métiers, évidemment). Pour ceux qui n’aiment pas plonger, aucun problème : les forêts de l’île sont de vrais trésors et l’on peut admirer l’océan d’à peu près partout, il faut juste s’approcher (mais pas trop près quand même) des falaises et laisser le vent frais de l’océan te dégager les bronches !

niue niue