Deux volcans au milieu d’un lac : bienvenue au Nicaragua

Le lac Nicaragua se trouve au Nicaragua. Sans blague !

Raphaël Valentin est parti à l’autre bout de chez nous, quelque part en Amérique Latine, entre le Costa Rica et le Mexique. L’endroit que ses pieds ont foulé semble sorti tout droit d’un rêve, ou d’un film de science-fiction digne de Jurassic Park : il était sur l’île d’Ometepe, au Nicaragua. Raphaël a raconté ses quelques jours perdu dans la jungle, avec des photographies qui nous donne envie de tout, sauf de rester chez nous. 

Le Nicaragua est coincé entre l’Amérique du Nord et du Sud, et jouit d’une mauvaise réputation à l’internationale. À tord, on le montre du doigts pour une violence liée à la drogue et un taux de criminalité important alors qu’il propose une diversité géographique des plus magistrale ! De plus, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime l’a défini, au côté du Costa Rica, comme le pays le plus sûr d’Amérique Centrale.

nicaragua

Comprenez par là que vous pouvez vous y rendre sans trop de stress ! Et l’endroit qu’on vous présente est une île où cohabitent deux volcans. Ometepe fait 276 kilomètres carrés et se trouve au beau milieu du lac Nicaragua, une des plus grandes étendues d’eau douce d’Amérique Latine. Le premier volcan dont le petit nom est Concepcion s’élève à 1610 mètres d’altitude et est encore actif. En face de lui, c’est le volcan Maderas qui se vante d’être le centre du monde mais n’affiche pas d’activité à son historique. Ouf, deux cratères en éruption, ça ne doit pas faire rire les mouettes.
Pour rejoindre l’île d’Ometepe, il est nécessaire d’avoir du courage, de la patience et de la persévérance, mes chers ! Raphaël en a fait les frais, et ne semble pas peu fier d’avoir gravit l’impressionnante pente boueuse et rouge du Concepcion. À l’aube, un ferry permet d’atteindre l’île depuis la ville de San Jorge. Une fois arrivés, l’ascension commence, à pied ou en moto, et propose son lot de vues plus époustouflantes les unes que les autres… Bref. On vous laisse regarder les photographies en rêvant d’une atterrir en claquant des doigts.

À LIRE :   Être bourré c'est bien, être fancy c'est mieux !
nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua nicaragua

– 

Raphaël Valentin est un jeune illustrateur et photographe freelance de 26 ans. Il aime voyager et tout capturer, pour ensuite le partager avec les membres du Fresh Air Club, la communauté de globe-trotteurs du magazine Les Others. On aime sans modération.

Elisa Barbier