Noma au Japon : quand le « meilleur » restaurant s’exporte en pays nippon

14 plats, 6 semaines, un défi de taille

En janvier 2015, le NOMA venait de recevoir pour la 4ème fois le titre de meilleur restaurant an monde. Pour célébrer la bonne nouvelle, le chef René Redzepi a eu l’incroyable idée de fermer les portes du restaurant à Copenhague et s’exiler pour une résidence de deux mois à Tokyo au Mandarin Oriental.

Cette course contre la montre a été retranscrite tambours battants en un long-métrage. En six semaines, toutes les bases étaient à repenser pour créer un menu d’exception composé de 14 plats. Un défi harassant pour une équipe, jonglant entre moments de stress et de joie intenses, pour réussir à cuisiner des saveurs en harmonie avec la culture japonaise. 

restaurant restaurant restaurant

Pendant une heure trente, le film dévoile avec une forte intensité la minutie et recherche perpétuelle inhérente à toute production culinaire. On y suis la folle épopée des cuisiniers, sommés de sortir de leur zone de confort et sillonner l’archipel japonais à la recherche de produits d’exception. Au cours des deux mois d’existence du restaurant éphémère, 3000 couverts ont été servis pour 58 000 pré-réservations. Un incroyable succès qui ravira tes papilles visuelles lors de sa sortie officielle le 26 avril dans les salles obscures françaises.

À LIRE :   30 ans et jeunes parents. Tu penses savoir à quoi t'attendre. Et bien non !
restaurant

Open Minded, toujours enclin à saliver devant un film, te fait gagner des places pour te délecter devant Noma au Japon : (ré)inventer le meilleur restaurant du monde. Pour cela, envoie une photo de ta création culinaire à [email protected]. N’oublie pas de mentionner ton nom+prénom et l’objet du mail suivant « Noma au Japon ». 

Enfin, si tu n’es pas patient, viens à l’avant-première officielle à Paris le 25 avril. Au menu : présentation du film en présence du réalisateur, puis dégustation de plats inspirés par le film et imaginés grâce aux chefs Romain Tischenko (Top Chef 2010) et Taku Sekine (Prix Fooding 2016). Réservation ici.