Les beaufs, on les malmène mais on les aime

Beauf is the new sexy (?)

Attention, l’article qui suit contient des propos et clichés qui n’engagent que son auteur

Personne ne sait vraiment ce qu’est un beauf. C’est encore un terme un peu vague, qui désigne aussi bien une personne un peu « franchouillarde » dirons-nous que quelqu’un de peu cultivé et de vulgaire aussi, parfois. Les beaufs peuvent être riches ou pauvres, banquiers d’affaire ou chômeurs. Ils peuvent aussi bien vivre en province qu’à Paris et sont parfois mariés ou célibataires. Mais qu’il porte des chaussettes avec ses tongs, qu’il vive chez ses parents, qu’il ait rajouté de beaux néons et de belles jantes sur sa voiture ou qu’il soit un véritable homme sandwich tellement il porte de marques, le beauf, on l’aime.

beaufs

On l’aime parce qu’il nous fait nous sentir bien. Puisqu’on est tous le con d’un autre, pourquoi ne pas être aussi le beauf d’un autre ? Avoue-le, le beauf te fait te sentir moins ridicule. Quand il drague avec ses célèbres punchlines sorties de nulle part, tu te dis qu’il y a pire que toi (selon les chiffres de l’ONU, aucune femme n’a jamais succombé à un homme l’invitant à prendre une glace à la menthe après lui avoir dit qu’elle était charmante). Quand sa voiture tunée déboule sur l’autoroute en pétaradant, tellement colorée qu’elle te rendrait épileptique, tu te dis que ta vieille Clio, finalement, n’est pas si mal. Je pourrais continuer pendant des heures comme ça, mais je crois m’être fait comprendre.

Les études sociologiques ne se sont jamais penchées sur la beauf attitude, et c’est bien dommage. On en aurait appris des choses. Pourquoi est-ce que leur QG c’est le bistrot du coin par exemple, là où ils se retrouvent tous les soirs en sortant du travail? Mais arrête de râler, t’es heureux de les y trouver. Peut-être même que tu y vas pour les voir et les observer, tapi dans l’ombre. Parce que tout le monde écoute les beaufs quand ils parlent. Ben oui, ça fait des choses à raconter. C’est prouvé, ressortir une anecdote que l’on tient d’un beauf engendre (très) souvent des fous rires. Idéal pour briller en société.

Que serait la France sans les beaufs ? On a parfois l’impression qu’ils ne sont que chez nous, qu’on ne les trouve pas ailleurs. Sauf quand ils voyagent bien sûr. Parce que oui, le beauf voyage. « Tous au Cap d’Agde », mais pas que. C’est souvent vers le sud qu’ils se dirigent, avec les campings pour seul horizon. Parce que le beauf aime le soleil et la plage, où il peut jouer aux raquettes et exhiber son joli moule-bite et sa moquette pectorale. Sinon les plus jeunes vont à Ibiza, c’est pas mal non plus. La coupe mulet y fait fureur.

beaufs

Les beaufs devraient même être érigés en monument national tellement ils participent à l’économie. S’ils n’achetaient pas d’accessoires de tuning (alerte cliché), s’ils ne buvaient pas de pastis ou de bière tiède, s’ils ne mangeaient pas de saucisson sec, s’ils n’écoutaient pas les derniers morceaux de Jul, s’ils ne regardaient pas Cyril Hanouna le soir à 19h, qui le ferait ? Et si personne ne le faisait, qui pourrions-nous critiquer ? Puisqu’ils le font, on peut critiquer Hanouna et ses fanzouzes à la fois. Je t’évite le couplet sur Patrick Sébastien et ses serviettes….

Il y a même des films faits pour les beaufs. Des films sans prétention, à gros budget, avec une explosion toutes les deux minutes et une jolie fille qui passe de temps à autre (c’est cliché mais c’est vrai). Et le commun des mortels, celui qui n’est pas un beauf, ne regarde ses films que pour se détendre et arrêter de réfléchir deux minutes (plus que ça en fait).

beaufs

Et puis si après ça tu n’aimes toujours pas les beaufs, c’est que tu dois avoir un problème. Parce qu’ils n’ont jamais tué personne, qu’ils ne te feront rien si tu es gentil avec eux, comme ta maman te l’a appris, parce qu’ils sont là et pas là à la fois, puisque personne ne se dit « je suis un beauf »… Pour toutes ces raisons (et tellement d’autres) tout le monde aime les beaufs. Longue vie aux beaufs.

Gérard Bouchard