Koh Kret, havre de paix (presque) en plein cœur de Bangkok

Le calme à 20 km de Bangkok

Quitte l’agitation de Bangkok pour partir découvrir la quiétude de Koh Kret. Une fois débarqué du petit ferry, tu n’as plus qu’à te laisser porter. Un petit sentier fait le tour de l’île, laquelle est interdite aux voitures. Tu peux louer un vélo ou te balader à pied, tout dépend de ta forme et du temps que tu veux y passer. Mais quoi que tu choisisses ça ne te prendra pas plus d’une demie journée (et on voit large).

koh koh

Un peu d’histoire, avant de continuer. L’île artificielle de Koh Kret date de 1772, date à laquelle on a creusé un canal pour éviter un détour par le Chao Phraya (c’est le nom du fleuve qui entoure l’île). Elle s’appelait à l’époque Khlong Lat Kret Noi, ce qui voudrait dire « raccourci vers le canal de Kret ». Le canal a été creusé sous le règne du roi d’Ayutthaya, Thaisa de son prénom. Avant de s’élargir tout seul au fil des années, isolant tous les ans un peu plus les habitants. La majorité de la population de Koh Kret est issue d’une ancienne civilisation, les Mons. Ils auraient dominé le centre de la Thaïlande entre les 6ème et 10ème siècles. Se retrancher sur Koh Kret est tout ce qu’ils ont trouvé pour préserver leur identité. Ils sont super doués en poterie les Mons, si bien que l’île regorge d’artisans à qui tu peux acheter plein de trucs. Certains te laissent même essayer de mouler tes propres créations en terre cuite.

À LIRE :   Boogie shoote les gangs new-yorkais
koh

 

Sinon, niveau culinaire, il y a pas mal de choses à découvrir aussi sur Koh Kret. Desserts aux œufs, fleurs cueillies puis frites, tempuras de légumes, chaa yen (qui est une sorte de thé glacé), poissons secs, café moulu juste devant toi… En somme tu passeras devant tout plein d’échoppes au cours de ta visite. Et certaines te proposent même de t’apprendre à préparer toi-même les spécialités locales. Mais la plupart sont ouvertes le week-end, à l’occasion du marché hebdomadaire.

koh koh

Sans parler des temples. Il y en a plusieurs sur l’île, que tu verras forcément si tu fais totalement le tour. Certains valent le coup, d’autres moins. Mais ne repars pas sans avoir vu le Wat Sao Tong Thong, qui date de la période Ayutthaya. Le paysage de l’île n’est pas urbain loin de là, même pas dans le village qui concentre la grande majorité des habitations de l’île. Il se trouve autour du port d’arrivée du ferry, donc là encore impossible de le rater.

koh koh

Il te faudra donc choisir. L’île est complètement calme la semaine mais s’agite petit à petit avec l’arrivée du week-end. Le marché rassemble en effet beaucoup des locaux, et les commerçants en profitent pour ouvrir leurs échoppes. Calme ou relative agitation, le choix ne regarde que toi !

koh