Urbex dans la sulfureuse ville de Pattaya en Thaïlande !

Lieu de fête avant, terrain de jeu maintenant : c’est le Batman Club.

Article Open Minded x RADAR.ST

batman-club

En Thaïlande, une ville est réputée pour être le terrain de jeu préféré des fêtards et autres touristes en quête de nouvelles sensations – tout à fait discutables –. Bienvenue à Pattaya, la plus grosse station balnéaire de toute la Thaïlande, à seulement 150 kilomètres de Bangkok dans la province de Chonburi.

Si de nombreux clubs aux néons fluo et aux charmantes demoiselles postées à l’entrée s’étalent sur les 500 mètres de Walking Street, un club s’est et se démarque encore de tout ceux-là : le Batman Club.

Construit au milieu de la décennie des 90’s, le lieu de vie nocturne estampillé du logo de Batman est aujourd’hui à l’abandon. Pourtant, ce sont ses 6 étages qui, vers 1995, étaient les plus fréquentés de tout Pattaya. On entend dire du Batman Club que c’était « une des boîtes de nuit les plus chaudes de Pattaya », réputé pour la drogue que l’on y trouvait en grande quantité, la vente d’alcool aux mineurs et les escort girls présentent à tous les étages. D’ailleurs, les deux premiers étages étaient des dancefloors, et le troisième étage était un espace d’attractions en tous genres. Et pour le reste, on n’en sait pas plus, malheureusement…

À LIRE :   Marta Bevacqua : de la poésie à l'état pur.

Un an et demi après l’ouverture de ce mastodonte de la vie nocturne thaïlandaise, le Batman se voit dans l’obligation de fermer ses portes suite à un court-circuit qui causa la mort de plusieurs des patrons. La faute aux portes de sortie, verrouillées suite à l’alarme incendie. Etrange coïncidence.

Aujourd’hui, le Batman Club est couramment visité par les touristes amoureux de lieux abandonnés et par les graffeurs, amoureux de murs à tager. Le gros cube de béton continue d’impressionner par sa grandeur, tandis que le logo de Batman impose un certain mystère autour de ce lieu dédié aux vices et à la fête, que les habitants de Pattaya évitent la nuit par peur d’y croiser des fantômes.

batman-club batman-club batman-club batman-club batman-club

Crédit photographie : Dax Ward 

Publicités