Il paraît que rider dans un skatepark, c’est devenu mainstream

Construire son propre skatepark est le projet de plusieurs potes, un peu partout dans le monde.

Bin ouais. Tout le monde n’a pas la chance de rider dans un skatepark aussi mythique et spacieux que Kona, à Jacksonville en Floride…! Ce park où les courbes côtoient les rampes sur plusieurs centaines de mètres carrés a vu toutes les figures incontournables de l’histoire de skateboard en Amérique, comme par exemple les Z-Boys de Dogtown en Californie.
Trève de rêverie, si couler des dalles de béton aussi gigantesques que celle de Jacksonville est impossible pour vous, pas de soucis. Des solutions existent ! Certes parfois – potentiellement – incroyablement onéreuses, mais toujours magnifiquement insolites. Et on commence par notre préféré, le français Jo Dézecot.

Âgé de 30 ans, ses potes et lui étaient malheureusement en mal de bon park à skater… Et oui, au village de Marçon, c’est clair que la priorité ne doit pas être donnée à la construction d’infrastructures destinées aux jeunes. Qu’à cela ne tienne, Jo s’est lancé dans la construction d’un skatepark intérieur, dans une cave à vin creusée dans la pierre. Au total, deux mois de travail intense, 70 sacs de ciment utilisés et 14 tonnes de sable déversées, pour un skatepark qui épouse les formes arrondies du lieu, et offre aux riders un réel espace pour pratiquer. Félicitations à Jo Dézecot pour cette belle initiative qui ne manque pas de nous rappeler la tradition de nombreux riders consistant à construire soi-même ses proposer spots, que ce soit des rampe de skate ou des gaps en snowboard et en ski. En voici quelques exemples supplémentaires :

À LIRE :   Les tubes de l'été ? Moi j'aime bien ?!

Californie, Malibu

Trop fatiguant de se déplacer jusqu’au skatepark à une heure de chez soi ? C’est certainement ce que Pierre André Senizegues a réalisé avant de construire dans sa maison des rampes de skate et des modules directement intégrés à son mobilier. Normal.

skatepark

Californie, lac Tahoe

300 heures de maçonnerie et de coups de marteau ont été nécessaire à la construction de cette rampe de skate en bois flottant sur l’eau bleu turquoise du lac Tahoe. Autrement dit, un exploit pour les personnes ayant permis à ces 3 tonnes de bois de flotter, et aux skateurs de lâcher des gros tricks en haut de la rampe !

skatepark

Angleterre, Londres

La House of Vans est quant à elle, un immense skatepark uniquement fait de béton coulé dans toute la station de métro Waterloo. En plus d’être un spot fréquenté par une foule de skateurs et skateuses novices ou confirmés, la House of Vans est le théâtre d’interminables soirées et d’expositions artistiques.

skatepark

État de Washington, dans la forêt

Comme Jo Dézecot, les américains ont de la ressource ! Et c’est au fin-fond de la forêt de l’Etat de Washington que Foster Huntington et son armée de potes en pelleteuses ont construit pas juste un skatepark, mais aussi des cabanes en bois dans les arbres, avec un petit jacuzzi des familles pour se détendre après une énorme session de park. Et là, ils ont tout gagner : le chill, le skate, les potes, la nature et surtout, un bête de spot unique et insolite. Son petit nom : le Cinder Cone. 

 

Publicités