The Outlaws Motorcycle Club, gang rival des Hells Angels

La diaspora du Outlaws Motorcycle Club à travers le monde

Le gang motorisé des Outlaws Motorcycle Club est né an 1935 dans la proche banlieue de Chicago, à McCook dans l’Illinois, aux abords de la fameuse route 66. Il est ainsi le plus vieux gang de motards au monde. En 1935 il se nomme McCook Outlaws, en 1950, il se relocalise à Chicago, devenant ainsi le Chicago Outlaws. Ce groupe se définit lui-même comme « criminalisé », soit, faisant parti des 1% selon l’American Motorcyclist Association.

Les membres américains du gang doivent posséder une moto fabriquée aux États-Unis. Vis-à-vis des filiales européennes (6 en France dont la première européenne en 1993), ils doivent se munir d’une bécane de type chopper, agencée avec une fourche très longue, un pot d’échappement particulièrement bruyant et une peinture qui démarque l’engin d’un autre.

En 1960, l’American Motorcycliste Association, leur demande d’enlever le mot Outlaw du blouson des bikers lors des courses, ces derniers portent alors un OMC derrière leur blouson. La réponse est un pastiche du logo de l’AMA en 1965.  En 1969 les Outlaws adoptent le slogan : « God forgives, Outlaws don’t ».

En 1977 une branche du gang s’exporte au Canada. Cela leur permet – contrairement aux autres gangs criminalisés des États-Unis qui se concentrent sur le trafic de drogue à la frontière americano-mexicaine – de se concentrer sur le trafic de drogue à la frontière canadienne et d’y garder ainsi une influence majeure. Ils contrôlent la région des grands lacs, bien que depuis plusieurs années les Hells Angels essayent de s’y implanter. Les Outlaws considèrent les Angels comme leurs principaux rivaux, et ont ainsi inventé l’acronyme ADIOS : Angels Die In Outlaw States.

À LIRE :   Comment j'ai brûlé mon salaire en une soirée !

En 1980, un membre du gang Sons Of Silence abat à l’AK 47 le vice président du Outlaw Motorcycle Club à Indianapolis. Le président du gang, étant sur la liste des principaux suspects du FBI, se rend aux autorités  après trois homicides.

Aux dernières nouvelles, en septembre 2016, les Outlaws ont fait parler d’eux après avoir déclenché une bagarre dans un bar de Key West en Floride. Une quinzaine de personnes portant les couleurs des Outlaws étaient impliquées.

Aujourd’hui on dénombre plus de 1700 membres du gang à travers la planète. Pour aller plus loin sur le sujet et admirer les super photos des Outlaws MC par Danny Lyon, on te conseille son ouvrage Danny Lyon : The Bikeriders, que tu peux t’offrir en cliquant sur ce LIEN.