Haiku stairs, l’ascension illégale la plus périlleuse

Stairway to Heaven à Hawaii

Si tu es avide de sensations fortes, pars gravir en toute illégalité les 4000 marches à Hawaï. Construits par l’armée durant la seconde guerre mondiale, les Haiku stairs, ou marches du paradis, sont des escaliers en métal menant au sommet d’un mont de 756m.

Haiku stairs

 

Haiku stairs

Bien que détériorés, et montant et descendant à pic, surplombant parfois même les nuages, les escaliers offrent une vue imprenable aux aventuriers sur l’île d’Oahu. Fermés pour des raisons de sécurité en 1987, un gardien rôde et à l’ocassion peut infliger une amende de 600$ aux touristes venus grimper les Haiku stairs. Une balançoire a également été démantelée, toujours par souci de sécurité.

À LIRE :   Graphisme, photographie et musique chez La Pause Magazine
Haiku stairs Haiku stairs

Depuis, le site continue à subir les affres du temps et les foulements des pas des voyageurs. Une pétition tente de réhabitilier le sentier et souhaiterait une réouverture officielle et légale en 2018. Les entrées deviendraient de surcroît payantes, pour préserver et entretenir le site, 10$ pour les locaux et 100$ pour les touristes accompagnés d’un guide. Néanmoins, rien n’est avancé pour le moment, et les marches du paradis continuent à alimenter un vif intérêt des backpackeurs du monde entier.

Publicités