La Maison Blanche, le pire cultivateur de weed du monde

Youtube Follow Openminded

Mieux vaut fumer la moquette

 

Quand on dit « fumer de l’herbe », on ne parle pas de pelouse messieurs de la Maison Blanche. Et pourtant, quand on voit la weed que fait pousser le gouvernement américain pour ses patients et ses chercheurs, on pourrait se demander s’ils sont conscients de la nuance.

Weed

 

Non, vous ne rêvez pas, cette photo représente bien la weed distribuée par le gouvernement américain. Loin de la tête charnue, volumineuse, verte foncée, que tous les stoners recherchent, cette herbe est filandreuse, claire, et principalement constituée des tiges et des branches, celles-là même que les amateurs du cannabis ne consomment pas. Aux Etats-Unis, les patients disposant d’une ordonnance appropriée ont le choix entre le cannabis du gouvernement et le cannabis du secteur « privé » si l’on peut dire, dans des dispensaires. Celui du gouvernement fait clairement pitié, face à celui des dispensaires comme on peut le voir sur cette photo :

 

Weed

 

Ce cannabis fédéral est cultivé à l’Université du Mississippi, sous la supervision de l’Institut National sur l’Abus de Drogues (NIDA), bien que la DEA ait engagé une réforme pour permettre à d’autres structures de fournir en cannabis fédéral, les scientifiques. Sue Sisley est un scientifique qui souhaite mener une étude sur le cannabis médical pour les vétérans de guerre souffrant de stress post-traumatique, et se plaint dans PBS : « Ça ne ressemble pas à du cannabis, ça ne sent pas le cannabis ». Il est donc plus difficile de tester les effets lorsque ce dont l’on dispose ne ressemble en rien à ce que consomment les patients, puisqu’ils préfèrent logiquement la weed des dispensaires.

Weed

Jake Browne, critique cannabique pour le site The Cannabist s’offusque : « En 20 ans de consommation de cannabis, je n’ai jamais vu quelque chose qui ressemble à ça. Les gens fument normalement les fleurs de la plante, mais vous voyez ici clairement des branches et des feuilles, des parties de la plante qui devraient être écartées. Fumer ça serait comme manger une pomme avec les pépins et la branche sur laquelle elle a poussé. »

 

 

Mais il n’est pas seulement question de l’aspect de cette weed. La qualité est également assez décevante, puisque Sue Sisley a testé ce cannabis à 8% de T.H.C, alors qu’elle devrait atteindre 13%. Le cannabis commercial vendu en dispensaires est lui aux alentours de 15 à 20%. Une weed assez faible donc, mais en plus qui n’est pas très « clean ». En effet, dans les Etats tels le Colorado ou Washington, le cannabis est testé et approuvé à la vente uniquement s’il ne contient pas (ou peu) de pesticides et de moisissures. Le cannabis fédéral testé par Sue Sisley avait lui des niveaux de moisissures bien au-dessus des standards de ces Etats. Ouais mec, c’est vraiment de la kik.

Weed

Alors, il y a bien une embellie : le NIDA promet de bientôt proposer des weeds à plus de 13% de T.H.C. Mouais, c’est déjà bien, mais ce serait surtout cool si vous pouviez mettre les fleurs du cannabis dans vos sachets, et pas les branches.