Masha Shubina questionne les identités

Que voit-on dans un autoportrait ?

Masha Shubina, icône de la jeune génération ukrainienne, réalise des autoportraits depuis 10 ans, bien avant que le selfie ne devienne populaire, avec une pratique picturale traditionnelle et moderne. Drôles ou provocants, ils abordent des sujets complexes d’actualité, notamment la perception et le questionnement des identités.

identités identités identités

Dans sa série Lost and Found, elle réalise des dessins sur des plaquettes de consignes de sécurité à bord des avions. Doit-on y percevoir une liberté assumée et libres de tout à priori ? Les clichés nationaux restent pourtant ancrés malgré un avion volant dans une zone neutre qu’est le ciel. L’identité se forge au gré des environnements, mais même lors de pérégrinations, nous devons encore prouver notre nationalité et assumer les clichés inhérents. Masha Shubina est-elle assimilée comme ukrainienne parce qu’elle porte un foulard traditionnel ukrainien ? N’est-elle pas avant tout une citoyenne du monde ?

À LIRE :   Sais-tu vraiment d'où viennent les mandalas ?
identités identités

Un travail qui porte à s’élever dans les airs et se libérer des clichés ! Des travaux à admirer jusqu’au 21 mai à La Gaité Lyrique pour l’exposition Aéroports/Ville-Monde.