La gym érotique sur un canapé vue par Kristina

Pour Kristina Podobed, simplicité rime avec canapé.

Nu comme un ver.
Le canapé ? Ou la fille que l’on voit sur les photographies ?

Dans la série « A couche playground » de Kristina Podobed, les deux sujets en tête à tête sur les clichés s’articulent et se jouent l’un de l’autre dans le plus simple appareil.

Kristina Podobed est fan de Sonia, sa meilleure amie. Elle la photographie très régulièrement et en général dénudée, pour être aussi pure que la nature l’a créée. Dès lors, la photographe entame une conversation triangulaire où l’échange se fait clairement, nettement et presque trop simplement. D’ailleurs, c’est là toute la beauté des séries que Kristina réalise en un temps éclair, à chaque fois.

Âgée d’une petite vingtaine d’années, Kristina Podobed est née en Ukraine et vit entre Kiev et Odessa, là où le temps semble s’être arrêté en 1980. Elle termine ses études en économie mais ne poursuit pas dans cette voie : trop plan-plan. Kristina préfère passer son temps à photographier sa vie, celle de ses amis, et celle de tout ce qui l’entoure… C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles elle trouve plus d’intérêt à la réalisation de projets personnels plutôt que professionnels. Mais bon, elle peut tout de même se targuer de voir figurer sur la liste de ses clients des certains Vice UK et Poland, Dazed & Confused, Neon France, Kaltblut Magazine etc. Pour ce citer qu’eux…!

À LIRE :   Tadao Cern et sa série « Blow Job » ont le vent en poupe.
photo-canape photo-canape photo-canape photo-canape photo-canape photo-canape photo-canape

Retrouvez Kristina Podobed sur
Internet
Instagram 

et la série « A couche playground » dans son intégralité sur
RGSP

Eh, la simplicité n’est-elle pas magnifique ?