Les plus belles divas de Tel Aviv

Ce soir, c’est gloss et robe à paillettes pour les divas de Tel Aviv.

À Tel Aviv, les drag queens sont appréciées et admirées. Quand Suzi Boum anime de nombreuses soirées familiales, un photographe montre les femmes au bras de leur famille. Et les hommes sont belles. 

 

diva

La scène gay et queer de Tel Aviv est considérée comme la plus variée et la plus dynamique du monde.
Bien que le pays soit divisé entre les juifs orthodoxes et les sionistes, la population est extrêmement curieuse, et les mentalités tendent à évoluer lentement mais sûrement.

L’histoire de Lior Yisraelov, anciennement professeur d’arabe âgé de 33 ans, est une très belle leçon de vie. Il grandit à Tel Aviv, dans une famille juive orthodoxe qui n’a pas que faire de l’homosexualité. Le jeune garçon sent que quelque chose se passe dans sa tête mais répond malgré tout aux attentes de sa famille. Il fait des études, se rend au programme préparatoire pour l’entrée à l’armée, termine son service militaire, et décroche des diplômes d’arabe et de communication.

Puis il commence à traîner dans des clubs gays avec ses potes, « pour rire »
Lior Yisraelov trace son chemin pas à pas, flirtant de plus en plus avec l’apparence de la femme. C’était lors d’une soirée en dernière année de lycée qu’il avait mis pour la première fois une robe et des talons, et voilà que quelques années plus tard, il est l’homme le plus sexy des femmes.

À LIRE :   Légalisation du cannabis : 2min pour montrer ses avantages
diva
Lior Yisraelov aka Suzi Boum lors d’un enterrement de vie de jeune fille.

Fini les cours d’arabe, maintenant c’est en animant des soirées avec une perruque blonde platine que Lior Yisraelov gagne sa vie ! Suzi Boum est née, et est invitée lors d’enterrements de vie de jeune fille, de jeune garçon, pour des fêtes d’entreprises, des manifestations municipales, et surtout pour la Marche des Fiertés de Tel Aviv, une des plus grandes du monde.

Suzi Boum est parvenue à se faire une place pérenne en Israël, grâce à la bienveillance et à la sympathie qu’elle dégage. Elle casse les barrières, démonte les clichés, et prouve à tous qu’on peut être différent, heureux et respecté. Et aujourd’hui, bien que sa famille ait eu du mal à digérer le fait que leur fils soit laïque, gay, et travesti, Lior Yisraelov est un homme accompli et fier.

L’anglais Baz Ratner a photographié les drag queens célèbres d’Israël accompagnées des membres de leur famille, à l’occasion de la Gay Pride de Tel Aviv en juin 2015. Une série qui prouve que se travestir, s’assumer et être respecté de tous en Israël peut être une fierté incroyable que ces drag queens ont raison de revendiquer !

diva
Ron Kaufman et son père Mosh

 

diva
Emily Rose et sa mère Olga Zhukov

 

diva
Hilba Bat Saluf et son fils Noam

 

diva
Suzi Boum et sa soeur transgenre Arizona

 

diva
Lolly Pott et sa soeur Tal Lavi

Baz Ratner à retrouver sur son site Internet

 

Publicités