Une jeunesse dévergondée et des corps absurdes nus

Entre les corps, la photographie loufoque et Blaise Cepis, c’est l’amour fou.

Certainement qu’à la question Qu’est-ce que tu aimes le plus photographier ?, Blaise Cepis répondrait que Ce sont la vie et les femmes. Mais les femmes dont le corps nu est sublimé et mis en scène sans pour autant en devenir vulgaire. 

corps

Ce photographe et artiste originaire de Philadelphie en Amérique, travaille aujourd’hui avec une belle brochette de clients (Calvin Klein, Opening Ceremony, Drop Magazine, White Pike, etc) à New York et partout dans le monde. Mais cela ne l’empêche pas de trouver le temps nécessaire à la réalisation de projets photographiques perso… Et rien qu’à voir la profusion de clichés disponibles sur son site internet, on à peine à croire qu’il trouve encore le temps de manger et de dormir.

« It’s alright, we are alright » autrement dit, « C’est cool, on est cool » est certainement son mantra le plus cher. Car on retrouve cette manière de vivre sans pression et sans prise de tête au fil de ses séries photographiques. Cepis montre une jeunesse qui boit, rigole et fait ce qu’elle veut quand elle veut sans se poser de questions et détachée de toutes limites imposées par la société. On pourrait se sentir oppressé par la présence permanente des seins et des culs, pourtant c’est tout là l’intérêt du travail de Blaise Cepis : montrer la beauté des courbes tout en les mettant en scène de manière loufoque et déjantée, comme la vie ! C’est un peu comme si la tentation était perturbée par l’incompréhension. Incompréhension de l’articulation des membres, des positions prises par les filles, et des espaces. Le photographe décortique, déforme, étire et découpe les corps pour en créer de nouveaux tout en insistant avec finesse sur l’équilibre esthétique de l’ensemble de l’image.
Avec grande classe, voilà Blaise Cepis en quelques photographies :

corps corps corps corps corps corps corps corps corps corps

All images © Blaise Cepis 2017
Tous droits réservés

À LIRE :   The topless tour, ode à la féminité… de dos !

Retrouvez Blaise Cepis sur
Internet
Tumblr
Instagram