Slava Mogutin Photographie la jeunesse désabusée Russe

Slava Mogutin documente en images la jeunesse russe décalée

Capturée entre 2000 et 2004, la série Lost Boys dépeint des portraits d’hommes russes de la nouvelle génération. Soucieux de mettre en lumière les difficultés qu’ils pouvaient rencontrer au quotidien, Slava Mogutin a également voulu exposer une facette plus colorée, sexy et énergisante de son pays d’origine.

photographe photographe

Les photographies, non conformes car plutôt sulfureuses avec notamment du nu frontal, interroge sur la masculinité et la transgression des normes. Ces normes, Slava Mogutin les a maintes fois dépassées. En raison de son activisme et écrits queer, le Larry Clark russe s’est exilé aux USA ou il obtint l’asile politique à ses 21 ans. Il collabora avec Terry Richardson, autre photographe de mode sulfureux, et condamne encore et toujours Poutine et ses lois enfreignant la liberté des homosexuels.

photographe photographe photographe photographe

C’est donc tout naturellement qu’il expose au grand jour les « déviants » de la société russe à savoir les homosexuels, punks, skinheads, hooligans, prostitués. Un travail hautement engagé !