L’enfance en photographie

Les familles nombreuses vues par la caméra de Julie Blackmon

C’est entourée de huit frères et sœurs qu’a grandie la photographe Julie Blackmon. Cette vie de famille nombreuse ressort considérablement dans ses œuvres. Ces dernières pourraient illustrer l’expression « un ménage à la Jan Steen ».  On désigne par là une maison bordélique, dont les murs renfermaient des enfants agités, en référence au travail d’un peintre néerlandais.

julie blackmon

Julie Blackmon a créé un subtil mélange entre l’art et la vie quotidienne. On y détecte la sienne en tant que mère de trois enfants, mais aussi celles de ses sœurs et frères. Elle capture dans sa famille ou celle qui lui sont proches les moments désordonnées et tendues. Ces scènes immortalisées trahissent un chaos qui ne va pas tarder, un chaos déjà annoncé par la surcharge. Ces éléments rapprochent son travail du mouvement baroque.

julie blackmon

Mixte parfait entre la fiction et l’autobiographie, le talent artistique de Julie Blackmon a fait ses preuves : son travail a fait l’objet de nombreuses exposions dans les États-Unis où elle travaille. Des articles dans le Time ou le The New Yorker ont aussi fait son éloge. L’aspect documentaire sur la vie de famille nombreuse est ici dépassé pour nous offrir une composition haute en couleur. Les détails sont parfaitement travaillés et nous plongent dans un décor dans lequel il est facile de s’imaginer. Je vous invite à en découvrir davantage en surfant le site de Julie Blackmon.

julie blackmon

julie blackmon
julie blackmon

julie blackmon julie blackmon