Détroit, le berceau de la musique techno

La musique techno a vu le jour à Détroit. Retour sur cette naissance !

Détroit fascine par ses crimes et sa faillite, mais pas seulement. La ville américaine peut rajouter à sa description la musique techno dont elle est le berceau. C’est trois de ses habitants, sous le nom de « Belleville Three », qui en sont les créateurs dans les années 80. Ce trio écoutait ensemble une émission radio où passaient Kraftwerk et Funfadelic entre autres. Il n’en a fallu pas plus pour que le déclic s’opère : Jean Atkins synthétise ces influences, et son idée est vite soutenu et suivi par Derrick May et Eddie Fowles, ses deux amis. Ensemble, ils sont devenus les pères d’une nouvelle musique sur laquelle on n’a toujours pas cessé de danser.

detroit techno

La techno peut se décrire comme une musique au kick répétitif. Une musique qui a passé les frontières de Détroit, se dirigeant d’abord vers Chicago, pour finir par convaincre les européens. C’est le début d’une grande histoire, celle d’une jeunesse emportée par des sons électrisants. Le succès est toujours d’actualité mais moins dans la ville d’origine : aujourd’hui, Détroit ne possède aucun club dédié à la techno, bien que certains artistes tentent d’y remédier et de la faire renaître de ses cendres. Pour le moment, c’est un pari réussi.

detroit techno

La trinité d’origine décrit elle-même leur musique révolutionnaire comme étant « à l’image de Détroit : une totale erreur ». Les trois membres avaient une fascination commune pour une musique qui ne s’arrête jamais. Ils ont vécu à une époque et dans des quartiers où tout le monde rêvait d’être DJs. C’était une porte de sortie pour échapper à la misère et à la violence de Détroit. Pour Juan, Eddie et Derrick, le souhait est réalisé

À LIRE :   404BILLY : Attention, newcomer à suivre de toute urgence !
detroit techno

Pour en arriver à ce triomphe, la radio Mojo a été un tremplin. Celui qui la tenait était fou de musiques futuristes, la techno créée par Juan en avait tous les critères. Puis, c’est à force de développer une série de soirées étudiantes, d’abord organisé pour plaire aux filles, jouer pour elle afin de s’en approcher, que leur nom s’est étendu. Personne n’avait entendu pareil son qui montait en puissance. L’aura de cette musique brute et le nombre de soirées, de Détroit à Chicago, auront raison de leurs succès. D’autres musiciens vont représenter ce genre comme Delano Smith. Ce dernier fait partie du cercle fermé et talentueux des premiers DJs de la techno provenant de Détroit. On le voit au platine dans la photo ci-dessous :

detroit techno

Si des disputes engendrant l’exclusion d’Eddie sont intervenus dans ce trio d’origine, si Détroit reste rongée par la violence et la mauvaise image, on ne peut retirer ni à ce groupe ni à cette ville l’influence colossale qu’ils ont eu. Les musiciens continuent à vouer une véritable admiration à Détroit, ainsi qu’à Jean Atkins, Eddie Fowles et Derrick May.

D’ailleurs, si vous voulez participer à ce mythe de la techno et danser dessus, Open Minded présente Derrick May et Delano Smith le 31 mars aux Nuits Fauves.

Publicités