La Californie argentique et psyché de Dustin Adams

Dustin Adams rend la Californie psychédélique en défoncant des pellicules argentiques. 

psyche

Aaaaaaah. La Californie. Ses plages de rêve, ses longues allées à rider sans cesse, ses palmiers, et sa douceur de vivre. L’Amérique ensoleillée comme on souhaite tous la vivre et la découvrir…! Et c’est un peu, même beaucoup, ce que l’on ressent lorsqu’on se plonge dans les photographies de Dustin Adams.

Né en Californie en 1987, il n’a jamais quitté la région où le soleil brûle la peau et blondit les cheveux. C’est certainement pour ça qu’on ressent si bien cette simplicité de vivre, au bord de l’océan, les pieds dans le sable. Ses paysages sont une plongée dans un rêve vaporeux, teinté de lumières colorées. Ce que l’on perçoit au travers des photographies de Dustin Adams, c’est un romantisme onirique qui envoûte, hypnotise, et captive avec mystère !

psyche psyche psyche psyche psyche

Depuis maintenant plus de 10 ans, Dustin Adam expérimente, torture, déforme, rend folles les pellicules argentiques qu’il utilise…  Pour apporter à ses clichés une esthétique colorée aléatoire mais très intéressante dans le résultat.

En effet, une pellicule argentique peut être « altérée » en recevant un peu de lumière, en étant grattée ou froissée. La fine couche de chlorure d’argent qui se trouve à la surface de la pellicule est alors altérée dans le sens où lorsque la photographie sera prise, on verra ensuite apparaître des effets et des couleurs imprévues. Ce qu’aime Dustin Adams, ce sont ces altérations, ces impuretés de la pellicule causées par les défauts de l’appareil et de la pellicule.

À LIRE :   Jurassic 5 is in the house
psyche
Installation utilisée par le photographe pour fabriquer ses pellicules.

 

psyche
Papier holographique utilisé par Dustin Adams pour « trafiquer » ses pellicules.

Dans un article publié dans le magazine de photographie FishEye, il explique qu’après avoir utilisé par mégarde une pellicule abîmée, il s’est pris de passion pour ce résultat :

J’ai trouvé ça magnifique, alors j’ai eu envie de reproduire cet effet en concevant une pellicule spéciale qui créerait ce type de déformation. (…) J’utilise une boîte qui permet de prendre la lumière de différentes façons, en la reflétant sur une pellicule holographique (Kodak Gold 400 iso). 

Et ce qui est intéressant dans sa démarche et son travail, c’est l’intention d’anticiper l’erreur, qui par défaut est imprévisible. En trafiquant ses pellicules à l’aide de divers matériaux, Dustin Adams parvient à préparer une centaine de pellicules par mois, qu’il vend sur Internet. Et ne vous y trompez pas, elles sont sold out à une vitesse folle.

psyche psyche psyche psyche psyche psyche

À retrouver sur
Web
Instagram

Bisous

 

Publicités