En Russie, tu peux te défoncer pour pas cher au risque de mourir

Entre huile de bain, eau de Cologne, Spice et Krokodil, il y a de quoi faire en terme de défonce en Russie.

Hop, on t’emmène en Sibérie orientale à Irkoutsk, une des plus grandes villes de cette région.
C’est aux angles de ses rues que la ville a vu s’évanouir un nombre inquiétant de personnes, une bouteille d’huile de bain à la main. Il y a quelques jours, le procureur régional Stanislav Zoubovski partageait un bilan de 48 morts. Aujourd’hui celui-ci monte à 61.

russie
Irkoutsk en Sibérie

En Sibérie, il n’est pas rare de croiser des individus ivres avec à leur main une bouteille d’huile de bain, d’eau de Cologne, ou d’une lotion contenant une grande quantité d’alcool. Suite à l’augmentation du coût de l’alcool en 2014 dans l’espoir d’amoindrir l’alcoolisme, le marché noir et la vente de boisson sous le manteau ont explosés…de même que la production illégale d’alcool à bas prix. Dans un pays où 10% de la population consommerait régulièrement des produits de beauté fabriqués avec de l’éthanol (selon une étude du marché fédéral et régional de l’alcool), et où 20 millions de personnes vivent en situation de précarité,  la surprise n’est que partielle bien qu’elle soit atterrante.

russie
Voici le sheitan : une bouteille d’huile de bain contenant du méthanol.

Les huiles de bains parfumées ingurgitées par les victimes étaient fabriquées de manière illégale dans le quartier Novo-Lenino à Irkoutsk, et contenaient du méthanol à la place de l’éthanol. Ce produit toxique est le plus basique des alcools mais présente de nombreux risques sanitaires, comme l’aveuglement, l’assèchement intense de la peau, et parfois la mort.

À LIRE :   SURL, Mag le blog des tendances urbaines

Les 61 victimes qui avaient entre 25 et 50 ans n’étaient bien sûr pas au courant de la présence anormale d’un alcool toxique dans leur « boisson »… Le 19 décembre, le maire d’Irkoutsk Dmitri Berdnikov a déclaré officiellement l’état d’urgence, tandis qu’en parallèle, les deux propriétaires de l’atelier de fabrication ont été arrêtées. Dans leur atelier de fabrication, les policiers trouvent pas moins de 500 litres d’huile prête à être vendue.

russie
Différentes bouteilles d’huiles de bains toxiques.

En 2014, Pavel Chapkine, le directeur du Centre d’Elaboration de la Politique Nationale sur l’Alcool annonce le chiffre alarmant de décès causés par l’alcool bas de gamme en Russie : 15 000. Et c’est sans compter les morts dûes à la consommation de drogues synthétiques et mortelles comme la Spice et la Krokodil. Fabriquées et consommées dans une logique de moindre coût, ces produits complètement merdiques continuent de gagner du terrain, et de tuer des gens.

 

Sources
Ulyces
Courrier de Russie