LSD, viagra, héroïne: ces inventions hasardeuses

Pour le meilleur et pour le pire…

Parfois, les scientifiques réussissent des exploits, souvent même. Vaccins, traitements efficaces, inventions inespérées… Vue les épidémies moyenâgeuses qui ont fauché des millions de vies: un grand merci à ses rats de laboratoire qui s’arrachent les cheveux pour notre santé! Bon ça, c’est quand tout se passe bien.. Quand ça tourne mal: découvertes hasardeuses aux conséquences chaotiques… On se demande alors comment un bac+8 a pu autant se planter. Retour sur ces inventions accidentelles et hasardeuses qu’on a regretté ou pas.

L’héroïne:

inventions

1874: une révélation! Enfin on va pouvoir soigner les morphinomanes, la tuberculose, de nombreuses infections et même l’insomnie. Au point où on la nomme l' »héroïne« , telle une justicière qui vient à la rescousse des malheureux. Heinrich Dreser, le chercheur allemand derrière la découverte n’en revient pas: il a inventé une substance sans addiction qui guérit bon nombre des maux de l’époque. Autant dire qu’il était sacrément à côté de la plaque. Il vient juste de créer l’une des drogues dures les plus dangereuses au monde. Et il faudra attendre 1925 pour que la communauté scientifique comme le gouvernement américain réalisent le caractère chaotique de cette drogue dont l’accoutumance anéantira la vie de millions d’expérimentateurs trop curieux. Rien qu’en Russie, 122.000 personnes finissent leurs jours dans une seringue chaque année. Une invention qu’on regrette sans aucun doute.

Le viagra

inventions

Un peu de légèreté! Direction, l’érection. Quand on voit que certaines maladies ou seulement l’âge avancé peut anéantir tout rêve de voir le membre le plus fondamental de l’homme se dresser, il fallait trouver un remède et vite. Pourtant la plus célèbre des pilules bleues est un véritable hasard de la médecine: une invention totalement accidentelle que des millions de mâles ont remerciée, comme leurs partenaires. On retourne en 1979. Comme toujours, les scientifiques se prennent la tête: foutue angine de poitrine, comment on va faire ??? Eureka: le citrate de sildénafil ou un nouveau traitement révolutionnaire! Conçu pour augmenter le flux sanguin vers le muscle cardiaque, il devait diminuer la pression artérielle. Mais flop total: rien à faire, le citrate n’agit pas … du moins, pas sur cette partie du corps. En revanche, les cobayes se plaignent (vraiment?) d’une puissance érectile phénoménale après les tests. Imagine un peu: t’es payé pour expérimenter un produit qui est censé soigner ton angine… et tu finis avec une trique de cheval devant des blouses blanches rarement sexy… C’est gênant. Ainsi, à défaut d’avoir découvert un remède contre les angines, les scientifiques de la société pharmaceutique Pfizer lancent alors le fameux viagra en 1998. Un formidable remède contre les pannes sèches est né, merci la science!

À LIRE :   Être soldat et drogué

Le LSD

inventions

Dans les inventions accidentelles, la winneuse, toutes catégories confondues: le LSD. 1943, un chimiste en plein boulot dans son labo’ teste ses trouvailles. Ce jour là, il s’attend à des effets dignes d’un Dafalgan pour traiter une banale migraine et atterrit finalement dans un trip hallucinogène surréaliste sans précédent. Magique non!? C’est l’histoire du célèbre scientifique Albert Hofmann qui a dû se tirer une balle cette matinée du 19 avril 1943. 5 ans après avoir synthétisé par hasard le LSD sans le tester, le chimiste expérimente accidentellement les effets psychotropes de la dite molécule… 0,25 grammes…. oups! Au début rien de spécial, bredouille, il décide de rentrer chez lui et de reprendre le taf le lendemain. Sur la route, alors qu’il chevauchait sa bicyclette …. bim! Angoisses, hallus, délires, en bref: une belle perche due à un surdosage. Effets hallucinogènes constatés, le brevet est déposé en mars 1948 et l’invention sera utilisée pour tenter de soigner des malades mentaux. Pauvres bougres, tu te doutes bien que ça ne les a pas aidé… De son côté, la CIA se frotte les mains: hmmmmm un nouveau sérum de vérité? Finis les tortures des doubles espions pour soutirer des infos compromettantes! Mais on se calme! Très vite la raison reprend le dessus et dès les années 70, la substance devient illicite.

Publicités