Immersion dans la techno de Détroit des années 90’s

 

Le DJ Todd Sines raconte son histoire d’amour avec Détroit entre 1991 et 2005.

detroit
Body Release avec de gauche à droite : Todd Sines, Titonton Duvante, Ed Luna et Arch E Typ.1993

Todd Sines fait partie des personnes dont la vie en fait rêver plus d’un, à commencer par moi. Il fait partie des personnes qui ont connu les années 90 rythmées par l’électronique allemande et la house de Détroit.

Les photographies que j’ai trouvées (au fin fond de l’abyssale web) racontent les années que Todd Sines a passées en Amérique, à la découverte d’une réelle communauté fondée autour d’une passion commune : la musique.

« Ma vie n’a plus jamais été la même après ces années, et ces photos documentent parfaitement les souvenirs de notre voyage initiatique à travers le Midwest, à la recherche de la meilleure house et de la meilleure techno. » Todd Sines

C’est en 1988 que Todd Sines découvre l’électronique avec les allemands de Kraftwerk. Forcément, à force d’écouter en boucle leurs morceaux, on devient un peu accro ! Puis sort l’excellent clip « Cubik » de 808 State, aux sonorités atmosphériques, abstraites et puissantes.

Coup de bol, cette passion pour le son est partagée avec d’autres mecs avec qui il monte Body Release : Titonton Duvanté, Charles Noel, Mike Szewczyk et Todd Sines lui-même. Le titre « Magnetic » semble cependant être le seul morceau qu’ils aient sorti…avant d’enchaîner.
En 1993, Brian Gillespie est une figure active de la nuit à Détroit. Grâce à lui, Sines rencontre Carl Craig et Daniel Bell avec qui il collabore très rapidement sur les labels Peacefrog, PlanetE et 7th City. Carl Craig apprend à Sines l’amour du vinyle tandis que Daniel Bell l’aide à décrocher des contrats avec les labels cités précédemment. Comme quoi, tout ne tient qu’aux rencontres et au hasard…!

Voilà, les dés sont jetés, et Sines se met tranquillement mais très sûrement en place, jusqu’au jour de leur toute première soirée, en mai 1993. Ele_mental est le fruit d’une collaboration entre Body Release et Edward Luna, qui marquera d’une pierre blanche les nuits de Détroit…!

À LIRE :   Thug attitude et chroniques qui envoient du lourd
Les membres d'ele_mental tous réunis, en mode photo de beygey
Les membres d’ele_mental tous réunis, en mode photo de beygey

Titonton Duvanté et Mike Szewczyk composent les titres, Charles Noel mixe, Todd Sines retravaille les sons au synthé’, et Ed Luna réalise des vidéos projetées au cours des soirées qui ont lieu dans le parking souterrain d’un campus universitaire de l’Ohio. Mais la bande de pote n’oublie pas d’inviter régulièrement ceux qui font aujourd’hui l’histoire de la house.

Franc succès, ces soirées Ele_mental font des petits et s’exportent partout : Comfort dans l’Ohio, Darkside à Londres, Minimal State et Mantra en mode rave party (parmi beaucoup d’autres); pour répandre l’amour de techno et de la house à travers le monde et par-delà les frontières.
Pas étonnant que Todd Sines dise avec nostalgie au sujet de Détroit :

« J’aurai toujours un faible pour cet endroit… et il restera toujours une autre maison loin de la mienne »

On veut bien te croire, Todd…!

Accroche-toi, c’est du lourd…
<3

detroit
Carl Craig – 1994
detroit
Lenny Dee
detroit
Concours de coiffures des 90’s
detroit
Paul Leighton Johnson
detroit
Détroit
detroit
SOLO Party à Détroit
detroit
Todd Sines
detroit detroit detroit
detroit
Carl Craig – 1994
detroit
Mike Huckaby
detroit
SOLO Party
detroit
Club Trésor à Berlin en 1997
detroit detroit detroit
detroit
SOLO Party
detroit
SOLO Party
detroit detroit detroit detroit