5 clichés sur la sodomie

La sodomie, c’est pas si flippant.

sodomie

2000 ans de civilisation et pourtant, le fantôme de Sodom hante encore l’imaginaire collectif. Considérée dégradante, sale ou violente, la sodomie fait peur. A l’occasion de la libéralisation pénale de sa pratique pour les mineurs au Canada, on a voulu remettre les pendules à l’heure sur l’acte qui suscite tant de préjugés.

Premier cliché: la sodomie c’est pour les gays. Faux. D’une, les femmes ont, elles aussi, un anus! Et surtout, penser que, faute de vagin, tous les gays se rabattent par défaut sur les fesses est une illusion. Selon une étude du Journal of Sexuel Medicine (données 2011), seulement un tiers de la communauté homosexuelle profiterait régulièrement du plaisir sodomial. Quant aux femmes, elles sont 46% à pratiquer la sodomie et 94% d’entre elles auraient connu l’orgasme anal. Le plaisir donc, quel qu’il soit, n’a rien à voir avec le matos biologique ou l’identité sexuelle.

Deuxième cliché: se faire sodomiser, c’est humiliant. Pas nécessairement. Une parole ou un simple regard peut être rempli de mépris. Dans le merveilleux univers de la sexualité, rien n’est automatiquement dégradant si les corps s’emmêlent avec consentement et respect mutuel. Beaucoup de couples, passionnément amoureux, pratiquent la sodomie, preuve que l’acte ne peut être réduit à un simple échange bestial.sodomie

Troisième cliché: c’est sale. Oui les fesses, c’est cracra… comme la bouche ou les mains qui font partie des zones les plus crades du corps humain. Mais de nombreuses astuces existent pour se sentir parfaitement à l’aise. Pour une propreté optimale: un passage aux latrines et une bonne douche pour commencer; puis quelques baumes ou crèmes spécifiques si t’es vraiment un flippé.

À LIRE :   Les clichés érotico-vintages de Nadia Lee Cohen

Quatrième cliché: ça fait mal. Pas besoin d’y aller comme un forcené! Et n’oublions pas qu’un banal missionnaire peut être incroyablement douloureux comme n’importe quelle position ou pratique sexuelle. La sodomie se veut un tantinet capricieuse: elle a besoin de préliminaires… ça prouve à quel point elle est classe et tant mieux! Douceur et lenteur accompagnées éventuellement de crèmes lubrifiantes et tout se passera bien.

Cinquième cliché: c’est pas fait pour ça! Ah oui? Dans ce cas, une bouche n’est pas faite pour avaler du sperme et les seins n’existent que pour nourrir notre descendance. Un peu d’imagination, que diable! L’anus est une des parties les plus érogènes du corps, pourquoi s’en priver?

Voilà, on a fait le tour des clichés les plus tenaces autour du plaisir anal. La sodomie peut être douce, propre et même très romantique, tout dépendra de ce que tu en fais. Alors profitez sans barrières de vos corps et des plaisirs qu’ils vous offrent.

Publicités