Explosion de couleurs à Cape Town

Une Afrique du Sud colorée

Cape Town, ville d’Afrique du Sud, s’est admirablement développé depuis quelques années. Avec des ruelles aux maisons colorées et le quartier de Woodstock, capitale du graffiti de l’Afrique du Sud, Cape Town resplendit de plus belle.

 

Bo-Kaap, est le quartier kaléidoscopique coloré de Cape Town. Apposé à flanc de montagne, l’endroit résidentiel regorge de maisons colorées. Leurs résidents sont tous des descendants musulmans d’esclaves importés par les hollandais en provenance de Malaisie, d’Indonésie et d’Inde. Aucune maison ne possède la même teinte pastelle ou vive, conservant ainsi le charme pittoresque du quartier.

Cape Town Cape Town Cape Town

 

Un autre quartier du Cap se différencie par son art de rue. Longtemps considéré comme mal famé, la situation s’est depuis améliorée et Woodstock est devenu le quartier symbolique de la gentrification prisé par les bobos. Des concept store, cafés ont investi les anciennes usines désaffectées de ce Brooklyn africain.

À LIRE :   10 galeries de Street Art à Paris à faire absolument !
Cape Town

 

Mais Woodstock est avant tout un musée à ciel ouvert avec des œuvres d’amateurs et de professionnels recouvrant des pans entiers de maisons. A l’origine de l’initiative de cette rénovation urbaine, il y a Ricky Lee Gordon, alias Freddy Sam, originaire du quartier. En 2001, il décida de lancer un projet visant à redonner des couleurs aux murs de Woodstock afin de gommer sa mauvaise réputation de dealers. Autant apprécié par les touristes que locaux, Woodstock montre sa plus belle facette, mais à quelques pâtés de maison, la pauvreté s’expose au regard et n’a pas disparu, creusant l’écart des inégalités entre classes sociales.

Cape Town Cape Town Cape Town Cape Town